«Je le redis, il n’y a pas d’épidémie en France» Olivier Véran, ministre (26/02/2020)

Bonjour

Acte I : Le ministre de la Santé et de la réforme des retraites, devant la presse « Je le redis, ce soir il n’y a pas d’épidémie en France »

Acte II. Face à la polémique montante sur la venue des supporteurs turinois à Lyon avant le match de Ligue des Champions entre la Juventus de Turin et l’Olympique lyonnais, le ministre de la Santé :

 « Le gouvernement a préféré à l’annulation du match (…) un dispositif d’information adapté qui sera visible sur les panneaux à l’intérieur du stade, qui sera rappelé par tous les moyens, y compris lorsque les supporteurs feront la queue avant de rentrer au stade. Je voudrais vous rappeler que en aucun cas, un supporteur pourrait quitter une des communes qui est mis en isolement en Italie pour venir à Lyon, puisque par dont ils sont isolés au sein des communes, on parle donc de personnes qui vivent et évoluent dans des zones qui ne sont pas des zones considérées comme des zones à risque ».

Acte III. Pas d’épidémie mais le ministre de la Santé a indiqué qu’il avait décidé de «déstocker» 15 millions de masques anti-projection «de notre stock national qui seront répartis dans toutes les officines, toutes les pharmacies d’officine du territoire national». Concrètement, ces masques serviront aux professionnels de santé  et aux personnes à risque dans la mesure où «ce sont des personnes qui reviennent de zones dites zone rouge, donc des zones à risque, ou qui ont été en contact avec des personnes infectées et qui ne sont pas elles-mêmes infectées», a-t-il poursuivi.  Des masques sont également distribués aux 138 établissements de santé concernés par la prise en charge des patients positifs au coronavirus dans la phase pré-hospitalière.

Acte IV. Pas d’épidémie mais un 18ème cas confirmé en France. Le ministre de la Santé a indiqué qu’il s’agissait de l’épouse du patient hospitalisé à Annecy. «Son état de santé n’est pas inquiétant, mais elle est évidemment hospitalisée et isolée», a affirmé le ministre.

Acte V. Pas d’épidémie mais le mystère complet quant aux circonstances qui pourraient expliquer la contamination du premier Français, un enseignant âgé de 60 ans, mort de cette infection.

Peu avant Olivier Véran la porte-parole du gouvernement s’était exprimée (en des termes discrètement différents) à l’issue du conseil des ministres – déclarant qu’il y n’avait «toujours pas d’épidémie» en France. Elle a aussi souligné les efforts de préparation du gouvernement devant une telle éventualité qu’elle a qualifié de «fort possible».

Au même instant, de l’autre côté de l’Atlantique, Donald Trump accusait ses adversaires démocrates et certains médias comme CNN de fomenter la « panique » autour de l’épidémie de nouveau coronavirus et d’affoler les marchés. Les grands médias « s’emploient à présenter le Caronavirus (sic) comme aussi mauvais que possible, créant notamment la panique sur les marchés », a dénoncé le président américain lors d’un tweet matinal. Pour autant le gouvernement Trump prévoit de consacrer 2,5 milliards de dollars à la lutte contre la maladie. Une proposition « honteuse, maigre, anémique » et qui intervient « trop tard » selon la cheffe des démocrates au Congrès, Nancy Pelosi.

A demain @jynau

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s