Coronavirus et fatalité : tous les pays aujourd’hui encore épargnés seront-ils bientôt infectés ?

Bonjour

01/03/2020. Nous avons changé de mois. Et officiellement atteint, en France, les cent contaminés. Avec un nouveau palier-lamento franchi par l’Organisation mondiale de la santé : elle a relevé « à son degré maximal le niveau de la menace ». Et depuis son palais vitré de Genève « appelle tous les pays encore épargnés à se préparer à l’arrivée du nouveau coronavirus ». Avec ce qui commence à faire antienne :  « Le virus ne respecte pas les frontières » (Tedros Adhanom Ghebreyesus). Se croire à l’abri de la maladie serait une « erreur fatale ». Pourquoi « fatale ». Et comment un virus pourrait-il « respecter » les innombrables frontières nationales ?

Selon le dernier décompte réalisé par Associated Press (en se basant sur les chiffres de l’OMS) le nombre des décès approche des 3 000 et le nombre de contaminations dépasse les 87 000. Près de 40 000 sont déjà guéries, et autant ne le seraient pas.

Oon observe d’autre part, en dehors de Chine des « sources régionales de propagation » au premier rang desquels la Corée du Sud, l’Italie et l’Iran.

Iran. Le ministère iranien de la Santé a annoncé aujourd’hui le décès de onze personnes infectées par le nouveau coronavirus, portant le bilan dans le pays à 54 morts, le plus lourd après celui de la Chine. Le porte-parole du ministère a ajouté que 385 nouveaux cas avaient été confirmés, portant le nombre total de personnes infectées en Iran à 978. La plupart des nouvelles contaminations ont été recensées à Téhéran, où les écoles et les cinémas sont fermés depuis plus d’une semaine. D’autres contaminations ont eu lieu dans la province centrale de Markazi , ainsi que dans la ville de Mashhad, un lieu de pèlerinage pour la communauté chiite.

Téhéran dément toujours l’information de la BBC Persian, selon laquelle 210 personnes en seraient mortes, pour la plupart à Téhéran ou à Qom. Mais le taux de mortalité de la maladie dans la République islamique, de 5,5 % selon les nouveaux chiffres officiels, soit un taux bien supérieur à celui d’autres pays, fait craindre à l’OMS que le nombre de contaminations soit en réalité bien plus élevé.

Corée du Sud. Le pays a recensé, ce jour, 586 cas supplémentaires, pour un total de 3 736 contamination et18 morts, ce qui fait de la Corée du Sud le deuxième pays le plus touché après la Chine. La veille, plus de 800 contaminations avaient été recensées dans une seule journée, la plupart à Daegu, quatrième ville du pays, et dans la province voisine de Gyeongsang du Nord.

« Après avoir relevé l’alerte à son niveau le plus élevé, le gouvernement livre désormais une réponse totale, a assuré le président sud-coréen Moon Jae-in lors d’un discours à l’occasion des commémorations réduites du Mouvement du 1er mars 1919. Nous allons être en mesure de dominer l’épidémie de Covid-19 et de relancer notre économie malmenée ». Plus de 70 pays ont imposé des restrictions sur les voyages en Corée du Sud. Séoul a aussi enregistré son premier cas de recontamination : une femme de 73 ans testée positive au virus après en avoir guéri.

Et dans le reste du vaste monde ?

L’Agence France Presse relève qu’en Australie, un homme de 78 ans, ancien passager du paquebot Diamond Princess, mis en quarantaine au large du Japon, a été la première victime. Au Royaume-Uni, douze nouveaux cas ont été annoncé ce dimanche par les autorités sanitaires, portant à 35 le nombre de personnes touchées. Après le Brésil et le Mexique, un nouveau pays d’Amérique latine a été touché samedi : l’Equateur. La patiente est une septuagénaire équatorienne qui revenait d’Espagne. Le Nigeria est également devenu le premier pays d’Afrique subsaharienne officiellement atteint, avec un premier cas, un Italien revenu de Milan le 25 février.

L’Arabie saoudite a suspendu l’octroi de visas touristiques aux ressortissants des pays les plus touchés, interdit aux ressortissants des pays membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG) d’entrer dans ses villes saintes de La Mecque et Médine. L’un de ces pays, le Qatar, a annoncé un premier cas, un de ses ressortissants de retour d’Iran. Le Liban a annoncé la fermeture de ses écoles et universités, ainsi que l’interdiction d’entrée sur son territoire de voyageurs venant de Chine, Italie, Iran et Corée du Sud.

Monaco a annoncé son premier cas d’infection. Idem pour le Luxembourg. Jusqu’au gouvernement irlandais qui a aussi annoncé son premier cas : un Irlandais de retour du nord de l’Italie. Une Italie qui compte 1128 cas et 29 décès. Juste devant la France, 100 cas et 2 décès. Aucune fatalité, certes. Et aucun respect des frontières.

A demain @jynau

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s