Coronavirus: le pouvoir peut-il «dédramatiser» devant un «stade 3» qu’il dit «inexorable» ?

Bonjour

06/03/2020. Face à l’inexorable, l’exécutif continue à préparer la France. Tout indique que le virus continue à circuler à plus grande vitesse. Ce vendredi 6 mars on annonce, en 24 heures, deux nouveaux décès et 190 nouveaux cas ont été re. La France, un des principaux foyers épidémiques en Europe, après l’Italie, compte désormais 613 contaminations.

Après les déclarations d’Emmanuel Macron dans un Ehpad du XIIIème arrondissement de Paris c’est Edouard Philippe qui a (enfin) pris la parole. Le président de la République a exhorté les jeunes français à ne plus rendre visites à leurs aînés -que ces derniers soient en Ehpad où vivent à leur domicile. Le Permier ministre a souligné, avec gravité, qu’il fallait « dédramatiser » le passage (imminent) au « stade 3 ». Pour autant la nouvelle vague de mesures autoritaires décidées par l’exécutif ne manquera pas, sinon de « dramatiser », du moins d’inquiéter celles et ceux qui maîtrisent assez mal les données épidémiologiques et médicales.

Car si la France reste toujours au « stade 2 » les autorités ont décidé de renforcer de manière drastique, dans l’Oise et le Haut-Rhin, les mesures « limitant les contacts ». Dès le 9 mars et pour quinze  jours, toutes les crèches, maternelles, collèges et lycées seront ainsi fermés dans ces deux départements. « Rien ne change dans les autres départements », a précisé Edouard Philippe. Jusqu’à quand ? Personne ne semble le savoir au sein du gouvernement.

Crash-test sanitaire

« Les mesures du stade 3 seront déclenchées sur tout le territoire quand cela sera nécessaire », a précisé le Premier ministre. Et lui aussi d’user l’« inexorable » pour qualifier de déclenchement. Avec, une nouvelle fois, l’incapacité chronique de l’exécutif à expliquer, simplement et avec pédagogie, comment il se traduira au quotidien. Faute de parvenir à traduire ces mesures, comment peut-on « dédramatiser ? Pour Edouard Philippe aucun doute, ou presque : « notre système de santé a les moyens d’y faire face [puisque] ce stade correspond simplement à une circulation active du virus sur l’ensemble du territoire ». Le Pr Jean-François Delfraissy, virologue et président du Comité national d’éthique dramatise-t-il quand il parle de « crash test » pour le système hospitalier et sanitaire national ?

Aujourd’hui le ministre de la Santé a déclenché le «plan blanc» pour les hôpitaux et cliniques, et le «plan bleu» pour les Ehpad. Il a également annoncé le renforcement des mesures de protection de « nos aînés » et des « personnes les plus fragiles ». «Nous déconseillons les visites aux personnes âgées à domicile ou dans des établissements spécialisés», a-t-il dit, en écho du président de la République. 

Et puis, épidémie jacobine, cette déclinaison dans les territoires déconcentrés de l’Etat. Dans le Haut-Rhin, où le nombre de personnes contaminées par le coronavirus a été multiplié par huit en quarante-huit heures (passant de 10 à 81 cas)  le préfet a précisé que ce département était désormais considéré comme un « foyer épidémique » à partir d’un eassemblement évangélique. Aussi a-t-il décidé d’interdire les rassemblements en milieu clos de plus de cinquante personnes – une mesure qui va bien au-delà de la mesure nationale qui concerne les rassemblements cent fois plus importants.

Et ce même préfet d’exhorter les citoyens alsaciens à « ne pas céder à la psychose ». Question : comment fait-on pour «céder à la psychose» ?

A demain @jynau

2 réflexions sur “Coronavirus: le pouvoir peut-il «dédramatiser» devant un «stade 3» qu’il dit «inexorable» ?

  1. « Le « Covid-19 est un test pour nos sociétés, et nous apprenons et nous nous adaptons tous en réagissant au virus. La dignité et les droits de l’Homme doivent être au cœur de cet effort, et non pas relégués au second plan », y a déclaré Michelle Bachelet. »
    http://www.rfi.fr/fr/asie-pacifique/20200306-coronavirus-onu-bachelet-respect-droits-homme-quarantaine-confinement-chine

    Visait-elle la Chine seulement ?
    Songeait-elle aux seules problématiques de quarantaine ?
    Je retiens de son propos : c’ « est un test pour nos sociétés ».
    Test de « l’acquis de la civilisation » ? Test de « civilisation », tout court ?

    J’ai peur que le vernis de la civilisation n’éclate devant cette nouvelle peste.
    Car certains de vos écrits me font penser aux progromes.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Pogrom_de_Strasbourg

    Tout comme vous, je suis sensible à la justesse des termes employés, même si mon français pèche un peu …
    Tout de même :
    Vous posez la question rhétorique « comment fait-on pour «céder à la psychose» ? »
    Ma question « COMMENT ne pas céder à la psychose ? », est sans doute peu juste en termes de médecine (je ne peux en juger), mais la réponse, si je pouvais l’obtenir, me semblerait plus indispensable, en raison de l’air du temps et ses miasmes ambiants, qui tentent de nous contaminer.

    A nouveau, je pose la question : comment faire pour ne pas être un mouton ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s