Coronavirus à Bethléem : «L’Armée israélienne, en accord avec l’Autorité palestinienne (…)»

Bonjour

07/03/2020. Officiel : Ce samedi 7 mars 2020, d’après les dernières données validées, on dénombre, en France, 716 cas confirmés. Deux décès supplémentaires ont été confirmés, en Hauts-de-France et en Normandie, portant désormais à onze le nombre de personnes décédées.

Les fidèles, innombrables, de la théorie du complot en feront leur miel : il y eut ce prêtre revenu de Rome qui, contaminé, conduisit Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris, a prendre des mesures drastiques au sein des Eglises et durant les offices. Fin du serrage des mains et bénitiers vidés d’autorité. Puis la France découvrit le « cluster de Mulhouse » centré sur une église évangélique dont les autorités sanitaires laïques mesurent jour après jour la puissance disséminatrice sur le territoire national.

Vint ensuite la première contamination au sein du Vatican et les interrogations récurrentes sur la santé de Pape François (lire « Le Coronavirus au Vatican » –Slate.fr). Comme une traînée de poudre remontant l’histoire voici, aujourd’hui Béthléem où depuis quelques heures « l’entrée et la sortie de touristes » est interdite. Bethléem, principale ville touristique dans les Territoires palestiniens qui souffre de la découverte de seize cas de coronavirus en Cisjordanie, où l’état d’urgence sanitaire a été déclaré.

Selon un journaliste de l’AFP présent sur place, une vingtaine de cars de touristes sont restés bloqués plusieurs heures au check-point à l’entrée de Bethléem, ville où se trouve la basilique de la Nativité et située à moins d’une dizaine de kilomètres de Jérusalem. D’autres touristes, présents dans la ville palestinienne et pris de court par l’interdiction d’entrée et de sortie, cherchaient à en sortir pour rejoindre Jérusalem en contournant le barrage militaire, ont rapporté des témoins.

« Je confirme que les bus de touristes ne peuvent plus entrer à Bethléem, a déclaré à l’AFP Micky Rosenfeld, porte-parole de la police israélienne, qui contrôle ce point d’entrée à l’entrée de Bethléem. A la suite de découverte de coronavirus à Bethléem, une décision a été prise hier par le ministère israélien de la Défense en coordination avec l’Autorité palestinienne pour empêcher tout mouvement vers (et depuis) cette ville par les touristes et les habitants. »

Selon le bilan dressé par la ministre de la Santé Mai al-Kaila et l’agence palestinienne Wafa, neuf des seize personnes qui ont contracté le nouveau coronavirus en Cisjordanie  sont localisées dans la ville de Bethléem. Les autorités palestiniennes avaient décrété l’état d’urgence sanitaire de 30 jours, la fermeture de la basilique de la Nativité et l’interdiction pendant deux semaines des séjours de touristes dans ce territoire occupé par Israël.

« Des personnes contaminées ont visité la basilique » de la Nativité, a indiqué à l’AFP le Père Asbed Balian, de l’Eglise arménienne, qui gère en partie cette église, l’une des plus vieilles et les plus connues au monde « érigée sur le lieu de naissance de Jésus selon la tradition chrétienne ».

L‘esplanade entourant la Kaaba, au coeur de la Grande mosquée de La Mecque, est vide

 Le virus ne connaissant ni les frontières ni les occupations de territoire, côté israélien, vingt-et-un cas du nouveau coronavirus ont à ce jour été confirmés – ce qui a conduit les autorités à interdire dès le 6 mars l’entrée dans le pays –sauf rares exceptions– aux voyageurs en provenance de nombreux pays asiatiques et européens, notamment la France et l’Allemagne. Dès la veille la compagnie aérienne allemande Lufthansa avait annoncé l’annulation de tous ses vols à destination d’Israël. Les vols de la compagnie israélienne El Al en provenance de Zurich, Barcelone et Berlin ont aussi été annulés, ainsi que les trois vols d’Air France en provenance de Paris, et les vols des compagnies américaines United Airlines et Delta au départ de France et d’Allemagne.

Les fidèles de la théorie du complot doivent aussi savoir que, de même que les frontières, le virus ne fait guère de distinction entre les religions. Ainsi l’esplanade entourant la Kaaba, lieu le plus saint de l’islam situé au coeur de la Grande mosquée de La Mecque, est vide depuis le  jeudi 5 mars après avoir été désertée par les fidèles suite à la décision des autorités saoudiennes de la fermer «temporairement».   

Le royaume avait déjà décidé cette semaine de suspendre «temporairement» la Omra, le petit pèlerinage que les fidèles peuvent effectuer à tout moment de l’année, dans les villes saintes de La Mecque et Médine. Les fidèles étaient néanmoins toujours autorisés à s’y rendre pour leurs prières quotidiennes. Ces décisions sont intervenues dans le cadre des mesures prises dans les pays du Golfe, qui ont annulé plusieurs rassemblements, festivals ou événements sportifs. Les chaînes de télévision saoudiennes et des internautes ont diffusé des images d’un sol blanc immaculé autour de la Kaaba, structure cubique drapée dans une étoffe noire brodée d’or, un lieu généralement noir de fidèles.

Aujourd’hui 7 mars 2020  les autorités iraniennes ont fait état de vingt-et-un nouveaux décès dus au nouveau coronavirus et de 1076 cas d’infection détectés au cours des dernières 24 heures portant, officiellement, à 145 le nombre de morts et à 5823 celui des personnes contaminées dans le pays.

A demain @jynau

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s