Coronavirus: nouveaux interdits français, premières révoltes en Italie, inquiétudes en Syrie

Bonjour

08/03/2020. Miscellanées dominicales

FRANCE

« Les semaines à venir vont être difficile » prévient Olivier Véran, ministre de la Santé. Conclusion d’un nouveau Conseil restreint de défense : toujours pas de passage au stade 3. Mais interdiction, sur tout le territoire, des rassemblements non plus de 5000 mais de plus de 1000 personnes (sauf exceptions préfectorales comme les manifestations ou les concours.).

Le ministre de la Santé a demandé aux préfets de constituer une liste de rassemblements « utiles à l’intérêt de la nation », prenant pour exemple « les manifestations, les concours, les transports en commun », qui seront exemptés d’interdiction.

Priorité au « freinage » de la diffusion virale et à la « proportionnalité ». Le confinement a un impact positif sur la circulation virale. La téléconsultation va être grandement aidée et facilitée. Le ministre de la Santé a, enfin, signé un décret pour déplafonner les heures supplémentaires des professionnels de santé à l’hôpital « leur permettant ainsi de pouvoir plus facilement assurer la continuité des soins dans les services dans cette situation exceptionnelle ».

Le bilan continue de s’aggraver : le pays compte désormais 1126 personnes contaminées, soit 177 cas de plus en 24 heures, selon des chiffres arrêtés à 15h et communiqués par Santé publique France ce dimanche après-midi. Et trois décès supplémentaires, soit 19 morts contre 16 déclarés samedi soir.

Interrogé sur BFM-TV le Pr Gilles Pialloux, chef du service d’infectiologie de l’hôpital Tenon (Paris) a, simplement, expliqué que pour lui la lancinante question du stade 2 ou 3 ne se pose plus. Son hôpital, comme ceux d’Ile-de-France, est d’ores et déjà, de fait, au stade 3. Et de souligner, « sans faire son Pelloux », les difficultés croissantes auxquels les établissements hospitaliers sont d’ores et déjà confrontés. Il a, aussi, enfin, abordé quelques questions relatives au secret professionnel et aux libertés individuelles.

ITALIE

Vingt-quatre heures après la décision prise par le gouvernement italien d’une « quarantaine géante » (quinze millions d’habitants) le bilan continue de s’aggraver dans ce pays le plus touché d’Europe : 366 morts, selon un bilan officiel publié aujourd’hui. Le nombre de cas positifs grimpe à 7375 (+1492 en une journée). La Lombardie, la région de Milan placée sous quarantaine, reste la région la plus touchée avec 4189 cas et 267 décès. D’après un décompte de l’Agence France Presse, l’Italie deviendrait le deuxième pays le plus touché dans le monde après la Chine. 

Des révoltes ont éclaté dimanche dans quatre prisons italiennes, provoquées par de nouveaux règles destinées à enrayer l’épidémie du coronavirus en interdisant les visites familiales, a annoncé un syndicat de personnel pénitentiaire. « Suite à des modifications introduites par le gouvernement sur les visites en prison entre détenues et leurs familles, à cause du coronavirus, des protestations de détenus sont en cours dans les établissement pénitentiaires de Naples Poggioreale, Modène, Frosinone et Alexandrie », précise l’organisation syndicale autonome de la police pénitentiaire (Osapp).

« Nous sommes en train de signer une série de contrats qui nous permettront d’avoir à notre disposition entre le 12 mars et le 30 avril 22 millions de masques de type chirurgical, a précisé Angelo Borrelli, le chef de la Protection civile, lors de sa conférence de presse quotidienne.

Que se passe-t-il pour les Français en zone de quarantaine en Italie ? La réponse est apportée par l’Ambassade de France en Italie. « Seuls les déplacements pour raisons professionnelles ou pour rejoindre son domicile sont pour le moment autorisées, écrit-t-elle sur Twitter. Les Français qui souhaiteraient regagner leur domicile habituel sont, à ce stade, autorisés à le faire. » Au retour en France et dans les 14 jours suivant le séjour, le Quai d’Orsay recommande notamment « d’adopter les bonnes pratiques d’hygiène », de « réduire les activités non indispensables (cinéma, restaurant, soirées …) » et « de surveiller sa température 2 fois par jour ».

L’École normale supérieure (ENS) compte deux cas confirmés de coronavirus : le directeur Marc Mézard et un autre membre de l’équipe de direction, annonce l’ENS dans un communiqué ce dimanche. « Ils vont bien et resteront confinés le temps nécessaire, précise-t-elle. Aucune mesure de fermeture temporaire de l’École ou de l’un de ses sites n’est prévue par l’Agence Régionale de Santé et les autorités de tutelle. Les activités d’enseignement et de recherche peuvent se poursuivre dans le respect strict des consignes déjà en vigueur. Les dispositions sont prises pour que les réunions rassemblant trop de monde soient reportées ou réorganisées par visioconférence. »  

Ajaccio est désormais considérée comme un « cluster ». Ajaccio regroupe 23 des 28 cas de personnes atteintes par le Covid-19 recensés dans l’île de Beauté. La fermeture des établissements scolaires va concerner environ 10.000 élèves, dans 32 écoles, 5 collèges et 5 lycées. Le préfet de Corse, Franck Robine, a également annoncé l’interdiction pour deux semaines de toutes les manifestations regroupant plus de cinquante personnes à Ajaccio, à partir du moment où celles-ci sont prévues dans un lieu confiné.

Un agent de police du commissariat de Briançon (Hautes-Alpes) a été confirmé positif au nouveau coronavirus dimanche, a indiqué la préfecture du département dans un communiqué. Il s’agit du huitième cas détecté dans le département alpin depuis le 5 mars. Tous les patients infectés ont été pris en charge dans les hôpitaux de Gap et de Briançon. « La continuité des missions du commissariat de Briançon est assurée », a précisé la préfecture. Une enquête a été ouverte par l’Agence régionale de santé de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur et la cellule régionale de Santé Publique France « afin d’identifier et d’évaluer les personnes » avec lesquelles il a été en contact. Selon Le Dauphiné Libéré, l’agent de police serait hospitalisé à Briançon. Six autres personnes du même service auraient également été placées en quarantaine, indique le quotidien régional.

ALLEMAGNE

Le ministre allemand de la Santé a appelé ce dimanche à l’annulation de toutes les manifestations de plus d’un millier de personnes dans le pays face à la multiplication des cas de contamination de coronavirus. «Après m’être entretenu avec un très grand nombre de responsables, j’encourage expressément à annuler jusqu’à nouvel ordre les événements de plus de 1000 personnes», a déclaré Jens Spahn, qui coordonne la politique gouvernementale face au virus, à l’agence de presse allemande DPA.

EGYPTE ET SYRIE

L’Egypte a annoncé dimanche un premier décès lié à l’épidémie du nouveau coronavirus à Hourghada. Il s’agit d’un « ressortissant allemand âgé de 60 ans (…) admis à l’hôpital public de Hourghada le 6 mars dernier » et testé positif au nouveau coronavirus le 7 mars, a indiqué Khaled Megahed, porte-parole du ministère égyptien de la Santé.

Des démarches sont en cours pour prévenir une propagation du nouveau coronavirus à Idlib, région de Syrie où s’entassent des milliers de déplacés et qui est déjà le théâtre d’un drame humanitaire du fait de la guerre, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

A demain @jynau

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s