Hydroxychloroquine: le Pr Didier Raoult sera absent du Conseil scientifique du gouvernement

Bonjour

24/03/2020. Sur le fil de l’AFP : « Le Pr Didier Raoult, qui fait polémique avec ses préconisations pour un traitement à la chloroquine des malades du Covid-19, ne participera pas aux prochaines réunions du Conseil scientifique conseillant l’exécutif sur la maladie, a-t-on appris mardi 24 mars auprès de l’Institut hospitalo-universitaire qu’il dirige à Marseille. »

 «Didier Raoult n’a pas démissionné du conseil scientifique. Occupé à la direction de l’IHU méditerranée infection, il ne participera pas aux prochaines réunions», a déclaré un porte-parole de l’IHU, démentant des informations des Echos assurant que le professeur Raoult «claquait la porte» de ce Conseil.

On sait que le Pr Raoult s’autorise depuis peu à prescrire de l’hydroxychloroquine à des patients souffrant de Covid-19. Une opération sans précédent, controversée, qui rencontre un très grand retentissement médiatique. Or le ministre de la Santé Olivier Véran vient de faire savoir  qu’il s’apprêtait à n’autoriser le traitement par hydroxychloroquine que pour les formes graves, dans un cadre hospitalier «sur décision collégiale des médecins». «En l’absence de toute donnée probante», il est en revanche exclu de le prescrire dans la population générale ou pour des formes non sévères.

« Dans le contexte actuel de la propagation de l’épidémie à coronavirus Covid-19 sur le territoire français et dans le monde, conformément au serment d’Hippocrate que nous avons prêté, nous obéissons à notre devoir de médecin, a d’ores et déjà répondu le Pr Raoult. Nous faisons bénéficier à nos patients de la meilleure prise en charge pour le diagnostic et le traitement d’une maladie. Nous respectons les règles de l’art et les données les plus récemment acquises de la science médicale. »

Aussi a-t-il décidé :
« · Pour les tous les malades fébriles qui viennent le consulter, de pratiquer les tests pour le diagnostic d’infection à Covid 19 ;
· Pour tous les patients infectés, dont un grand nombre peu symptomatiques ont des lésions pulmonaires au scanner, de proposer au plus tôt de la maladie, dès le diagnostic :
– un traitement par l’association hydroxychloroquine (200 mg x 3 par jour pour 10 jours) + Azithromycine (500 mg le 1er jour puis 250 mg par jour pour 5 jours de plus), dans le cadre des précautions d’usage de cette association (avec notamment un électrocardiogramme à J0 et J2), et hors AMM. Dans les cas de pneumonie sévère, un antibiotique à large spectre est également associé. »

« Nous pensons, souligne-t-il, qu’il n’est pas moral que cette association ne soit pas inclue systématiquement dans les essais thérapeutiques concernant le traitement de l’infection à Covid-19 en France. »

A demain @jynau

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s