Quand, comment et à quel prix sortirons-nous des brouillards de l’hydroxychloroquine ?

Bonjour

Résumons-nous. De toutes les controverses et polémiques induites par l’épidémie de Covid-19, celle de l’hydroxychloroquine est aujourd’hui l’une des plus originales, dérangeantes et complexes. Elle ne vise pas telle ou telle faille dans la stratégie de lutte comme les situations de pénurie de masques et de tests de dépistage. Elle ne concerne pas non plus les modalités des mesures de confinement. Elle porte en revanche sur un autre sujet essentiel: une possibilité d’espoir thérapeutique contre cette pathologie virale vis-à-vis de laquelle on ne dispose encore d’aucun médicament ayant fait la preuve indiscutable de son efficacité.

On sait que tout est est né, en France, des convictions initiales et des premiers travaux préliminaires du Pr Didier Raoult, 68 ans. Directeur de l’Institut hospitalo-universitaire Méditerranée infection (Marseille), le Pr Raoult est un scientifique amplement reconnu à l’échelon international dans le domaine de la microbiologie. Mais c’est aussi une personnalité radicalement atypique, souvent provocatrice –et à ce titre controversée au sein d’un milieu scientifique spécialisé souvent agacé par sa propension à vanter ses propres mérites.

Lire la suite sur Slate.fr : « Espoirs, précipitation, interdiction, comprendre le débat sur la chloroquine »

A demain @jynau

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s