Un Français sur quatre est persuadé que le coronavirus a été « fabriqué en laboratoire »

Bonjour

28/03/2020. On pourra qualifier l’information de désespérante. Reste à la comprendre. Et à parvenir à démonter le contraire. Plus d’un quart des Français pensent que le SARS-Cov-2a été fabriqué en laboratoire. Pour 17% «intentionnellement» et pour 9% «accidentellement». C’est l’un des résultat dune ‘étude réalisée pour la Fondation Jean-Jaurès et l’Observatoire du conspirationnisme Conspiracy Watch, publiée ce  28 mars.

« Il ressort de cette enquête réalisée du 24 au 26 mars 2020 (soit des dates de terrain très proches de celles l’enquête américaine) que si une nette majorité de Français (57 %) souscrit à l’énoncé selon lequel le SARS-Cov-2 (l’agent pathogène du Covid-19) est apparu de manière naturelle, ils sont toutefois plus d’un sur quatre (26 %) à estimer qu’il a au contraire été conçu en laboratoire (17 % de manière intentionnelle, 9 % de manière accidentelle). En d’autres termes, les Français ne seraient pas beaucoup moins « complotistes » que les Américains sur l’origine du nouveau coronavirus.

« Il s’agit d’un point important à souligner, car on rappellera que le contexte américain avait été marqué par les passes d’armes verbales entre autorités chinoises et américaines sur l’origine du virus, chaque gouvernement accusant l’autre d’avoir une responsabilité dans la création ou la propagation du Covid-19. L’opinion publique française, objectivement plutôt préservée de ces polémiques diplomatiques et sanitaires, n’a, pour autant, manifestement pas été totalement immunisée contre la diffusion d’une lecture de type conspirationniste de cette épidémie même si la proportion de personnes adhérant à l’idée d’une origine naturelle du virus est nettement plus élevée qu’outre-Atlantique. »

« Il y a bien une épidémie dans l’épidémie »

Ici encore, les sympathisants du RN se distinguent puisqu’ils sont 40% à croire que ce virus a été «intentionnellement» fabriqué en laboratoire, et 15% «accidentellement». Les sympathisants de la République en marche sont à l’inverse seulement 2% à penser à une conception en laboratoire.  Plus généralement l’étude confirme aussi des enquêtes précédentes qui montraient que «les générations les plus jeunes et les catégories sociales les plus défavorisées demeurent les plus perméables au complotisme». Ainsi, 27% des moins de 35 ans pensent que le virus a été développé «intentionnellement» dans un laboratoire contre seulement 6% des plus de 65 ans.

Les auteurs de ce remarquable travail expliquent encore que l’on peut dater du 20 janvier 2020 « l’émergence des premières spéculations conspirationnistes dans l’espace public français autour du nouveau coronavirus ». « C’est ce jour-là, en effet, que les médias ont rapporté qu’un expert du gouvernement chinois avait déclaré que le virus pouvait se transmettre entre humains, prenant le contre-pied de ce que les autorités chinoises avaient annoncé onze jours plus tôt. Sur les réseaux sociaux a commencé alors à circuler un complotisme de basse intensité, se coulant dans des structures d’accueil préexistantes, c’est-à-dire des mythes complotistes plus anciens capables de prendre en charge cette nouvelle théorie en l’intégrant dans une série plus longue, permettant ainsi de lui donner, fût-ce de manière illusoire, un semblant de sens et de consistance. Ainsi fut émise la thèse selon laquelle cette nouvelle maladie avait été inventée par les laboratoires pharmaceutiques pour augmenter leurs profits, qu’elle s’insérait dans un plan de déstabilisation de la CIA destiné à déstabiliser le régime chinois, ou encore qu’elle constituerait un moyen, pour le gouvernement de Pékin, de réguler sa population excédentaire. »

« D’autres contenus à caractère conspirationniste, très viraux, sont également apparus depuis, se cristallisant notamment autour du recours à l’hydroxychloroquine pour traiter les patients infectés par le Covid-9, ajoutent-ils. Promue par le Pr Didier Raoult, cette molécule représenterait un traitement efficace et peu coûteux si bien que, selon la doxa conspirationniste, les laboratoires et leurs « marionnettes » – comprendre : le gouvernement – la rejetteraient.  Le 24 mars 2020, l’eurodéputé Gilbert Collard publiait sur sa chaîne YouTube une vidéo – dont le texte a été repris sur le site web du RN – suggérant qu’Agnès Buzyn et son époux, Yves Lévy, seraient les instigateurs d’une véritable conspiration contre la santé publique. Avec plus de 400 000 vues en deux jours, c’est la vidéo la plus vue du compte YouTube de Gilbert Collard depuis sa création en 2012. »

Leur conclusion : « Ainsi, alors que le pays est confronté à ce qui constitue sans doute la pire crise sanitaire depuis la grippe espagnole de 1918, un Français sur quatre considère que l’origine du Covid-19 est humaine, au mépris des connaissances scientifiques les plus solides. Il y a bien une épidémie dans l’épidémie qu’il convient, aussi, de combattre ». Ils ne fournissent malheureusement pas les armes qui nous permettraient d’agir.

A demain @jynau

Une réflexion sur “Un Français sur quatre est persuadé que le coronavirus a été « fabriqué en laboratoire »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s