Hydroxychloroquine: alerte française après des accidents graves d’automédication

Bonjour

30/03/2020. Nouveau rebondissement. Au moment où la Food and Drug Administration américaine annonçait son autorisation en milieu hospitalier, l’Agence régionale de santé (ARS) de Nouvelle-Aquitaine lançait dimanche 29 mars, une « alerte danger » concernant des cas de toxicité cardiaque signalés à la suite de prises en automédication de Plaquenil (hydroxychloroquine) chez des patients craignant d’être infectés par le nouveau coronavirus. Ces cas ont « parfois nécessité une hospitalisation en réanimation », indique l’ARS, qui souligne que l’hydroxychloroquine « ne doit en aucun cas être prise en automédication ».

Mais l’alerte dépasse cette région. L’emploi de l’hydroxychloroquine et de l’azithromycine, « en particulier en association, fait courir des risques d’effets indésirables graves, en particulier cardiaque », souligne dans un communiqué, la Société française de pharmacologie et de thérapeutique. Plusieurs cas viennent d’être rapportés aux centres régionaux de pharmacovigilance. De plus, selon l’Agence France Presse, des suspicions de décès liés à ces automédications sont à l’étude. L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) devait se réunir à ce sujet aujourd’hui 30 mars.

Incitations-médiatisation

On sait que le Plaquenil (Sanofi-Aventis) est disponible sur prescription médicale obligatoire uniquement, dans des indications comme le lupus, de polyarthrite rhumatoïde ou encore, à titre préventif, pour les allergies au soleil (lucite). Mais on redoutait aussi les conséquences de la médiatisation des incitations à son utilisation contre le Covid-19 par l’équipe du Pr Didier Raoult (Institut hospitalo-universitaire Méditerranée infections, Marseille).

Des incitations qui auraient conduit certains à se l’administrer en dehors d’un cadre médical contrôlé dans un établissement de santé, tel que préconisé par un décret récent du ministre de la Santé. Or « cette molécule n’est pas anodine car elle peut provoquer des troubles du rythme cardiaque graves pouvant être fatals, précise l’ARS de Nouvelle-Aquitaine. La prescription de cette molécule est systématiquement accompagnée d’une surveillance médicale (notamment par monitoring cardiaque) permettant d’adapter son dosage et de limiter ainsi les risques. »

Limiter les risques : comment, dans un tel contexte d’incitation-médiatisation, parvenir à interdire l’automédication ? Telle est désormais la question.

A demain @jynau

5 réflexions sur “Hydroxychloroquine: alerte française après des accidents graves d’automédication

  1. Bonjour Jean-Yves,
    Il n’y a pas d’automédication du Plaquenil, qui est sur liste II depuis le 13 janvier dernier
    (« Plaquenil est inscrit sur la liste II des substances vénéneuses par arrêté du 13 janvier 2020, suite à une harmonisation avec les médicaments de la même classe ».
    https://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/L-ANSM-securise-l-acces-aux-traitements-Plaquenil-et-Kaletra-pour-les-patients-atteints-de-maladie-chronique-Point-d-Information).
    Par ailleurs, l’arrêté du 25 mars sécurise un peu plus la dispensation ; notamment :
    « Honorez uniquement les prescriptions initiales émanant des rhumatologues, internistes, dermatologues, néphrologues, neurologues et pédiatres et les renouvellements d’ordonnance émanant de tout médecin ».
    Ce sont donc des médecins, probablement généralistes, qui ont récemment prescrit la Nivaquine associée éventuellement à l’azithromycine. Je vois mal des pharmaciens prendre le risque de délivrer, dans ce contexte et sans ordonnance, du Plaquénil par ailleurs à réserver à d’autres pathologies.
    Pascale Brachet, pharmacien

  2. Raoult a bien fait savoir qu’il demande un ECG systématique pour le dépistage des QT longs avant l’administration de chloroquine. Surtout que c’est en association avec un macrolide, « parasite » du Cytochrome P450 lui-aussi, qui potentialise les troubles de repolarisation et les risques de torsades de pointe avec décès.
    Précaution salutaire…
    On comprend d’autant moins, dans ce cas, qu’il fasse valoir la sécurité « historique » du traitement en se référant aux usages anciens du « temps béni des colonies… » et aux « milliards » de doses administrées sans problèmes (?).
    Il passe délibérément sous silence le fait que, à l’époque… les troubles de la repolarisation étaient inconnus et que les décès brutaux par arrêt cardiaque étaient alors attribués à une « crise » du même nom…
    La notion de torsade de pointes « date » des années 70-80 lorsque l’on s’est rendu compte d’un excès de mortalité par arrêt cardiaque chez des patients dépressifs sans facteurs de morbidités associés mais polymédiqués avec des inducteurs enzymatiques.

  3. On souhaiterait aussi qu’il soit mis en exergue les effets secondaires et associations contre-indiquées concernant le Remdesivir, puisque la pharmacovigilance est passée aux mains des médias et des personnalités politiques…

  4. 67 millions de méthodologistes, experts en épidémiologie , en pharmacologie, et moi et moi et moi …

    C’est le fils Thomas un sacré guitariste, lui , qui m’a fait découvrir le père …

  5. Lors de la dernière pandemie de la grippe H1N1, dès décembre 2009, le labo savait (voir article du BJM) que le Pandemrix était 7 fois plus neurotoxique que les 2 autres vaccins réunis.. Il n’a as été retiré.. On s’offusque actuellement et l’on crie aux effets secondaires du plaquenil , qui sera peut être un espoir déçu.. mais il faut quand même bien essayer… J’espère qu’il marchera .. mais en administration régulière, il n’est pas plus toxique .. que le motilium, ou le vogalène, qu’on a prescrit en quantité pour les régurgitations chez le nourrisson ou la moindre gastro enterite..Par ailleurs, je n’ai pas eu souvent l’occasion de voir des rhumatologues prescrire des ecg avant de mettre les patients sous Plaquenil au long cours…alors..

Répondre à Paradoc 95 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s