Chloroquine : les menaces du Conseil scientifique contre ceux qui ne respectent pas la loi

Bonjour

08/04/2020. Ainsi donc le gouvernement a décidé de rendre public le sixième avis de son Conseil scientifique : « COVID-19, 2 avril 2020 Etat des lieux du confinement et critères de sortie ». Ce texte lui avait été remis cinq jours auparavant. Nous savons qu’à ce stade de la lutte c’est un document essentiel. Par son contenu d’une part. Et, de l’autre parce qu’il éclaire d’un jour nouveau la suite des rapports entre le « scientifique » et le pouvoir exécutif. Que retiendra, demain, Emmanuel Macron de la somme considérable des recommandations que ce Conseil lui prodigue ? Nous y reviendrons.

Mais cet avis comporte aussi un chapitre qui marquera la suite des événements. Un septième chapitre signé par les membres d’un Conseil où ne figure plus le Pr Didier Raoult 1. Ces lignes sont titrées : « Pratique de recherche sur Covid-19 : un rappel aux réglementations ». Les voici :

« La France encadre la recherche scientifique et médicale sur l’être humain de manière rigoureuse afin de respecter le droit des personnes et de garantir un haut niveau de qualité scientifique dans le respect plus général de valeurs essentielles. Cet encadrement fait l’objet de dispositions légales et réglementaires s’appliquant aux acteurs de la recherche, y compris en temps de crise et d’épidémie. La recherche est encadrée par des dispositions légales et réglementaires protégeant la vie privée des personnes participant à cette recherche3 .

« Le respect de ces dispositions juridiques est garanti par un ensemble d’institutions spécialisées. En cas d’urgence, comme l’état d’urgence sanitaire actuel, la CNIL et les Comités de protection des personnes (CPP) peuvent être mobilisés et donner un accord rapidement. La recherche clinique impliquant des patients, leurs données ou les échantillons biologiques de ces patients, est encadrée par un environnement réglementaire qui est applicable même en situation d’urgence et de situations sanitaires extrêmes grâce à des procédures accélérées, y compris pour les études de cohortes observationnelles et les essais thérapeutiques.

« Les données doivent pouvoir être accessible en ‘’open access’’ par la communauté scientifique comme cela a été demandé par les ministères en charge de la santé et de la recherche. Dans les conditions actuelles de grande pression et dans l’urgence, le Conseil Scientifique tient à saluer le travail des Comités de protection des personnes (CPP) et de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) ainsi que par REACTIng.

« Le Conseil scientifique rappelle que dans le contexte épidémique les chercheurs et toutes les parties prenantes de la recherche sont tenus de respecter les réglementations françaises et internationales encadrant la recherche publique et privée, en particulier dans le domaine des essais cliniques. Il sera attendu, après la crise, que ces pratiques soient évaluées et elles seront jugées à l’aulne des réglementations préexistantes à la pandémie. Il n’existe aucune dérogation aux réglementations en vigueur. »

Où l’on comprend que l’affaire de la chloroquine n’en est, aujourd’hui, qu’à son début 2. Et où l’on saisit le sens de ce coup de semonce : tous les protagonistes doivent désormais, en urgence, choisir clairement leur camp. Et où l’on comprend que de nouveaux affrontements ne sauraient, désormais, tarder.

A demain @jynau

Membres du Conseil scientifique : Jean-François Delfraissy, Président Daniel Benamouzig, Sociologue Lila Bouadma, Réanimatrice Jean-Laurent Casanova, Immunologie/Pédiatrie Simon Cauchemez, Modélisateur Franck Chauvin, Haut Conseil de la Santé Publique Pierre Louis Druais, Médecine de Ville Laetitia Atlani Duault, Anthropologue Arnaud Fontanet, Epidémiologiste Marie-Aleth Grard, Milieu associatif Bruno Lina, Virologue Denis Malvy, Infectiologue Yazdan Yazdanapanah, Infectiologue Correspondant Santé Publique France : Jean-Claude Desenclos En présence de d’un membres en attente de nomination : Aymeril Hoang, Spécialiste des nouvelles technologies

2 Chloroquine: pourquoi le passé de Didier Raoult joue contre lui, Pascale Pascariello. Mediapart, 7 avril 2020.  

4 réflexions sur “Chloroquine : les menaces du Conseil scientifique contre ceux qui ne respectent pas la loi

    • Ce que ma petite personne en pense n’a pas grande importance, mais quand même ça m’évoque des paroles célèbres:

      – « Sutor ne supra crepidam »
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Sutor,_ne_supra_crepidam
      et
      – « Words, words, words » (autre version dite moderne : « a lot of words ») . Comme dit l’autre « By repeating the word three times, Hamlet suggests that what he is reading is meaningless »

      Une fois encore quand on apprend que 21% des Français seulement n’ont pas d’opinion sur la chloroquine ou l’hydroxychloroquine, se dit que les Français ont des qualifications incroyables. Quel peuple extraordinaire ! Je tire mon chapeau !

  1. Contre la Pétition Based Medicine:

    Of chloroquine and COVID-19
    Franck Touret, Xavier de Lamballerie. (Marseille) Des traitres sans doute. On va leur crever les pneux

    https://reader.elsevier.com/reader/sd/pii/S0166354220301145?token=8D061048DAC073D441D1B7CC50F75EABDE8398CBB950D992E33FC2471E7187220A13D304CD3A36C90397B9E8E578469E

    et
    Chloroquine and COVID-19, where do we stand?
    https://www.em-consulte.com/article/1358458/chloroquine-and-covid-19-where-do-we-stand

    il suffit de se créer un compte pour accès gratuit

    Lecture recommandée aux Drs Estrosi, Gaudin, Douste Blazy etc …

    AU fait :
    Une proclamation de niveau scientifique aussi faible que les « études » en faveur de la chloroquine:
    https://www.zmescience.com/science/anti-malaria-drug-chloroquine-pushed-as-covid-19-treatment-produces-dangerous-side-effects-some-hospitals-have-banned-its-use/

    Il faut faire les choses vite et bien , pas vite et mal , pour convaincre le grand nombre et bénéficier au plus grand nombre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s