Emmanuel Macron devrait-il rester au Palais de l’Elysée jusqu’au grand déconfinement?

Bonjour

09/04/2020. Cela restera comme une simple erreur de campagne, mais une erreur symbolique commise par celui qui n’a pas craint d’user d’une métaphore guerrière. Certes la porte-parole du gouvernement a aussitôt tenté de calmer le jeu. Non, Emmanuel Macron n’a «pas cherché à provoquer» un attroupement quand il s’est rendu mardi 7 avril à Pantin (Seine-Saint-Denis) et a salué des passants. Sibeth Ndiaye répondait aux critiques suscitées par ce regroupement autour du chef de l’Etat contraire à la distanciation requise contre le coronavirus.

Le président «n’a évidemment pas cherché à provoquer cet attroupement, il a souhaité saluer les citoyens qui étaient notamment à leurs fenêtres. Il y a eu notamment des jeunes qui sont descendus autour de lui. (…) Il a vocation évidemment à toujours respecter les gestes barrière et il a d’ailleurs eu l’occasion, à ce moment-là, de le rappeler à ceux qui l’entouraient», a affirmé la porte-parole du gouvernement à l’issue du Conseil des ministres. Sibeth Ndiaye a également assuré que chaque déplacement du président était «organisé de manière à respecter évidemment les précautions sanitaires».

Que s’est-il véritablement passé ? Le Parisien (Nathalie Revenu) le rapporte dans le détail. Alors que sa voiture l’attendait, prête à partir pour La Courneuve, le président est alors parti à pied dans une rue perpendiculaire où passaient de nombreuses personnes malgré le confinement. Trente à quarante personnes se sont alors massées autour du chef de l’Etat, beaucoup le photographiant smartphone à la main, avec des cris parfois d’encouragement mais aussi de contestation.

Le chef de l’Etat est resté environ cinq minutes devant ce petit groupe, leur disant en souriant, les mains jointes dans un salut à l’indienne: «Je sais que c’est dur mais il faut tenir, respectez les règles» ou encore, étendant le bras: «Vous êtes trop près, là». Les images de cette rencontre ont été filmées par LCI et par de nombreux internautes, ce qui a suscité de nombreux commentaires sur les réseaux sociaux.

« Témoigner son soutien et sa reconnaissance »

La scène n’aura duré qu’une poignée de minutes. Suffisamment pour créer l’émoi. Sans surprise l’affaire a été exploitée politiquement tandis qu’elle enflammait les réseaux sociaux. Le Rassemblement national a détourné mercredi le message gouvernemental de prévention du coronavirus, en affirmant sur Twitter : « Ne faites pas comme Macron: respectez un mètre de distance avec toute personne, ne provoquez pas d’attroupements et restez chez vous ». Marine Le Pen  avait la veille jugé « consternant » cet attroupement.

Auparavant, le président de l’UDI Jean-Christophe Lagarde avait sur CNews, dit regretter « des injonctions contradictoires: au moment où on durcit le confinement (…) on montre en réalité que le président crée -involontairement bien sûr – un attroupement ». « Aussi bien pour lui à l’heure où Boris Johnson est en soins intensifs que pour la population qui s’est agglutinée, on n’a pas besoin de déplacements qui permettent certes de faire passer des messages, mais des messages contradictoires », a poursuivi ce député de Seine-Saint-Denis. « Irresponsable et dangereux… Quand le plus mauvais exemple vient d’en haut et détruit tous les messages de responsabilité », a commenté de son côté le député LR niçois Eric Ciotti sur Twitter.

Pour sa part Sibeth Ndiaye a écarté la possibilité que le chef de l’État réduise ses déplacements. L’Élysée a également précisé à l’AFP que le chef de l’État les « poursuivrait » afin de « témoigner son soutien et sa reconnaissance aux personnes mobilisées dans cette lutte » contre le Covid-19.

Certes. Pour autant des questions se posent immanquablement. Ne cesser de se déplacer tout en demandant à tous et toutes de rester confinés ? Recommander de rester chez soi mais sortir du Palais de l’Elysée ? Où l’on retrouve étrangement, émergeant sous nos cieux laïcs et démocratiques, le troublant concept des « deux corps du roi ».

A demain @jynau

2 réflexions sur “Emmanuel Macron devrait-il rester au Palais de l’Elysée jusqu’au grand déconfinement?

  1. Bonjour,

    Puisque le bas peuple, s’en retrouve confiné, aux grands « Essais & hasards théologiques Moyen âgeux » … voici une expérience de songerie en confinement :

    Les projections alarmistes de Neil Ferguson et de ses équipes prédictives, ont semble t-il, eu, les z’oreilles présidemoroyales* …

    Admettons … , d’où le choix sociétal dramatique de ‘confiner’ … durablement .

    Mais admettons aussi, que si ‘Rien’ n’avait été fait, en évolution très naturelle du Corona 19 n, il y aurait eu probablement des milliers de morts directs … Admettons le donc .

    Lorsque prochainement, la Télévision rapportera les discours en Vogues & Stratégies , du ‘décideur en décisions ‘, justifieront-ils … le pourquoi de ‘ses’ décisions ??? …

    … Et tant qu’à faire, le pourquoi, il n’a pas décidé de ‘laisser faire ‘ ???

    Était-ce, comme pour d’autres figures politiques quelque peu avant cet évènement, … là aussi, ‘un choix existenciel ‘ ??? Et si oui, alors … lequel ???

    Nota : * : https://www.nouvelobs.com/coronavirus-de-wuhan/20200409.OBS27280/10-choses-a-savoir-sur-neil-ferguson-l-epidemiologiste-que-tout-le-monde-ecoute-face-au-covid-19.html
    Mercis pour la publication.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s