Elections municipales et contaminations : Emmanuel Macron donne son explication

Bonjour

16/04/2020. Ce sera l’un des chapitres de l’après, quand il faudra reprendre tous les faits, tenter de situer les responsabilités. Fallait-il ou non annuler le premier tour des élections municipales du15 mars dernier. On se souvient de la polémique.  « La question n’est plus de savoir si les élections municipales auront lieu, écrivions-nous le 15 mars. Elle est de savoir s’il aurait fallu les annuler. Et c’est une question qui sera longtemps posée. Il faudra notamment reprendre la liste des alertes lancées par différents spécialistes expliquant que le principe de ‘’distanciation’’ et le concept de ‘’réduction des risques’’ imposait de reporter ces élections. A fortiori quand le pouvoir exécutif décidait le passage au ‘’ stade 3’’. »

La décision politique avait été prise, expliquait le président de la République, sur la base de l’avis du Conseil scientifique. Un avis qui, alors, n’avait pas été rendu public. « J’ai interrogé les scientifiques sur nos élections municipales, dont le premier tour se tiendra dans quelques jours. Ils considèrent que rien ne s’oppose à ce que les Français, même les plus vulnérables, se rendent aux urnes » avait déclaré Emmanuel Macron.

Vie démocratique et déplacements

« Non, l’arbitrage n’a pas été politique » assurait pour sa part Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé. « On a demandé au conseil scientifique, expliquait-il.. Le président de ce conseil est le professeur Jean-François Delfraissy. Il est virologue, c’est un cador de l’épidémiologie et c’est aussi le président du conseil consultatif national d’éthique. J’ai réuni une dizaine d’experts autour de lui et nous les avons laissés travailler à l’Élysée hier  pendant plusieurs heures, confinés si j’ose dire », expliquait-il sur Europe 1.

Puis il ajoutait : « Nous sommes allés les voir lorsqu’ils ont terminé leur travail et leur avons posé la question : ‘faut-il ou non maintenir les élections municipales ?’ La réponse a été très claire. Dans la mesure où nous demandons aux personnes âgées de rester chez elles, mais où nous considérons que les personnes âgées, bien qu’elles restent chez elles soient amenées à sortir pour faire leurs courses, avoir des déplacements incontournables dans leur quotidien, nous estimons que la vie démocratique du pays justifie un déplacement. » 

Voici ce qu’écrivait le Conseil scientifique dans son avis daté du 12 mars :

« Elections : Le conseil scientifique a été questionné sur un éventuel report des élections. Il a souligné que cette décision, éminemment politique, ne pouvait lui incomber. Il a considéré que si les élections se tenaient elles devaient être organisées dans des conditions sanitaires appropriées (notamment respect des distances entre votants, désinfection des surfaces, mise à disposition de gels hydro-alcooliques, étalement des votes sur la journée, absence de meeting post-électoraux, etc. …).

« Dans ces conditions, il n’identifiait pas d’argument scientifique indiquant que l’exposition des personnes serait plus importante que celle liée aux activités essentielles (faire ses courses). Le conseil scientifique a alerté le gouvernement sur le fait que d’un point de vue de santé publique, il était important pour la crédibilité de l’ensemble des mesures proposées qu’elles apparaissent dénuées de tout calcul politique. »

Bars et sorties en plein air

Ces dernières semaines de nombreux médias font état de cas d’infections, plus ou moins graves concernant des candidats, des assesseurs et des élus. Simple corrélation ou véritable causalité ? « Combien de candidats et d’élus ont été ainsi contaminés par le coronavirus ? Le ministère des Collectivités locales évoque le décès de quatre maires, d’un adjoint et de trois conseillers municipaux, précisait il y a peu Le Parisien (Catherine Lagrange, Alexandre Sulzer avec Anthony Lieures). Mais un survol de la presse quotidienne locale permet de se rendre compte de l’étendue des cas de contamination. » 

Aujourd’hui Emmanuel Macron revient sur cette délicate question dans un entretien accordé à l’hebdomadaire Le Point . L’occasion pour lui d’assumer pleinement son choix du maintien de ce premier tour des élections. S’il confie avoir douté et admis un temps leur annulation, le président de la République prend l’entière responsabilité de leur maintien après consultation du Conseil scientifique. «Si le Conseil scientifique m’avait dit que les maintenir mettrait la santé des Français en danger, je ne les aurais pas maintenues. J’assume totalement la décision. Si le Conseil scientifique nous éclaire par des avis, il y a tout au long de cette crise un ordre politique et un ordre scientifique. Les choix politiques sont faits par le pouvoir démocratique», affirme-t-il.

Il rappelle par ailleurs le consensus de la classe politique sur le sujet :  «Le Premier ministre a consulté toutes les forces politiques et personne n’a pensé qu’il fallait les reporter. Il en est de même lorsque je consulte Richard Ferrand et Gérard Larcher.» Certes, mais les conséquences sanitaires du maintien de ce premier tour ? Emmanuel Macron estime que «les gens ont sans doute été davantage contaminés ces jours-là dans les bars ou les sorties en plein air que dans les bureaux de vote.»

A demain @jynau

3 réflexions sur “Elections municipales et contaminations : Emmanuel Macron donne son explication

  1. Si le conseil scientifique avait considéré que les élections n’étaient pas possibles compte tenu de l’impossibilité matérielle de les assurer dans les conditions de sécurité requises, la décision de les reporter n’aurait plus été politique. Elle l’a été dès lors qu’ils ont refusé de trancher.
    Donc ils sont responsables du fait que la décision a été politique au lieu d’être scientifique.

  2. < In conclusion, we have estimated that viral shedding of patients with laboratory-confirmed COVID-19 peaked on or before symptom onset, and a substantial proportion of transmission probably occurred before first symptoms in the index case. More inclusive criteria for contact tracing to capture potential transmission events 2 to 3 days before symptom onset should be urgently considered for effective control of the outbreak.

    Source: https://www.nature.com/articles/s41591-020-0869-5

    … Ah …
    < Emmanuel Macron estime que «les gens ont sans doute été davantage contaminés ces jours-là dans les bars ou les sorties en plein air que dans les bureaux de vote.» … ¡!! Ah …

    Question d'estimation estimatoire auto hypno virale :
    < J’ai réuni une dizaine d’experts autour de lui et nous les avons laissés travailler à l’Élysée hier pendant plusieurs heures, confinés si j’ose dire …

    Une réunion sous autorité, en lieu clos et en comité restreint, … induit un état collectif de transe en combien de tant ???
    Et pour finir par téléscoper l’actualité, l’on pourra toujours inviter les conseils en sciences épidémiologiques à revisiter les modes possibles es contagions, fusssent –ils d’ordres hypnodisants … c’est ça ???

    Mercis pour la publication.

  3. La question est mal posée et donc la réponse irrélévante (en anglicismes frimeurs, je règle) .

    On se fout un peu de ce qui se passe en bureau de vote au moment du vote.
    On peut imaginer que les assesseurs et autres officiels étaient masqués, alcoolisés (des mains) les précaustions prises.

    Mais ce n’est pas STAR TREK !

    Les électeurs n’ont pas été télétransportés de chez eux dans le bureau enfin !

    On a mis dans les RUES à CONVERGER vers divers points de rassemblement des DIZAINES DE MILLIONS de gens.

    Je comprends les abstentionistes et , invité pour les municipales, j’ai boudé activement et en famille.

    Dire que c’est en plein air et dans les bars que les gens se sont contaminés , pour les bars c’est plausible, en plein air ça dépend.

    Mais c’est de la pifometre based medicine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s