Hydroxychloroquine : le Pr Didier Raoult accusé de « populisme médical ». Il contre-attaque

Bonjour

17/04/2020. Après la visite d’Emmanuel Macron la tempête se lève sur la Canebière. Peut-on critiquer le Pr Didier Raoult, ses propos et ses méthodes ? « En critiquant vertement les méthodes et la communication du Pr Didier Raoult sur la chloroquine, le Dr Damien Barraud, spécialiste de réanimation, s’est attiré les foudres du très médiatique microbiologiste marseillais » résume Le Quotidien du Médecin (Martin Dumas Primbault).

Tout commence dans une longue et passionnante interview accordée par le Dr Barraud le 11 avril au quotidien  « La Marseillaise ». Le praticien, qui exerce au sein de l’unité Covid-19 du CHR de Metz-Thionville, dénonce sans nuance mais non sans arguments « la médecine spectacle » que pratiquerait le Pr Raoult. Et il s’insurge violemment contre les conséquences de ses méthodes, qu’il s’agisse de recherche mais aussi d’exercice de la médecine. Extrait:

« C’est une sorte de braquage scientifique. Quand on communique très vite comme étant un sauveur, on prend tout le monde en otage : le gouvernement et les citoyens. Son argument d’autorité et d’expertise cherche à asseoir un appui populaire, au détriment de celui de ses pairs. C’est du populisme médical. On dit et on donne aux gens apeurés ce qu’ils ont envie d’entendre et de recevoir : un test et une pilule. La médecine n’est pas un barnum à la télé. Ce sont des discussions de scientifiques qui débattent ensemble de résultats tangibles.

Le bien-fondé d’un traitement n’est pas décidé par des prises de position à l’emporte-pièce d’hommes politiques en quête de visibilité. Ni par des pétitions démagogiques. Ni avec des sondages comme celui du Parisien. C’est ce qui prend en otage tout le monde, et qui a d’ailleurs forcé le comité de pilotage de l’essai Discovery à rajouter un bras de patients traités à l’hydroxychloroquine. On marche absolument sur la tête, et les malades et l’intelligence en pâtissent. »

L’irruption médiatique du Pr Didier Raoult a « gêné le travail des médecins à plusieurs niveaux », affirme-t-il, notamment dans les rapports avec leurs patients. « Certains ont demandé parfois de manière très véhémente de prescrire de l’hydroxychloroquine, en nous menaçant de procès si nous ne le faisons pas, témoigne-t-il. Cette polémique a généré une ambiance pesante, dont nous nous serions bien passés tant le climat était déjà difficile ». Et de dénoncer le « véritable scandale » que représentent à ses yeux les études du Pr Raoult :  « en plus d’être une faillite scientifique, ces travaux sont une faillite éthique ».

Invité lundi 13 avril de la matinale de RMC, le Dr Damien Barraud a à nouveau dénoncé un  « populisme médical ». Accusant le Pr Raoult, le réanimateur affirme que « prendre tout le monde en otage et vouloir passer pour le sauveur avec le médicament miracle qui va sauver le monde, en s’asseyant sur toutes les règles méthodologiques et éthiques oui, c’est du populisme médical ».

On imagine l’émotion au sein de l’Institut hospitalo-universitaire (IHU) Méditerranée Infection d’où  le Pr Raoult a lancé la contre-attaque. Dans un communiqué tentant de mêler l’ironie à la menace et publié le 14 avril, l’IHU fait le lien entre les critiques du Dr Damien Barraud et un compte Twitter anonyme accusé de tenir quotidiennement des « injures publiques » et des « attaques diffamatoires ». Le communiqué invite le Dr Damien Barraud à se « désolidariser rapidement » de ces « attaques ». Faute de quoi « elles pourraient justifier une plainte pénale et le lancement d’une procédure auprès de l’Ordre des médecins », menace l’IHU.

Aussitôt le « collectif FakeMed » (célèbre depuis ses attaques contre l’homéopathie et qui défend une médecine fondée sur les preuves scientifiques) est venu porter secours au Dr Damien Barraud. Il  s’alarme des « pressions inadmissibles » de l’IHU à l’encontre de leur confrère. Le collectif dénonce le « chantage » de l’IHU « afin de pousser des professionnels de la santé ou de la recherche à se taire ».  Pour sa part le Dr Barraud déclarait à La Marseillaise qui lui demandait ce qu’il regrettait dans cette polémique :

« Tout. Tout le déroulement de ce cirque dont nous n’avions pas besoin dans cette période si difficile. Et je regrette que les médias entretiennent cela plutôt que d’être apaisants. Il faudrait que les médias soient dans un mouvement éducatif, afin d‘élever les gens, leur apprendre à critiquer, prendre du recul, pour ne pas tomber dans la première croyance. Des journalistes ne jouent pas ce rôle en la matière. Lancer des sondages, demander son avis à tout le monde sur un plateau, est irresponsable. Du coup les gens, en grand stress dans cette période, se raccrochent au premier qui leur donne de l’espoir. Ce n’est pas déontologique. Plus la période est grave, plus nous nous devons, nous tous, médecins, chercheurs, soignants, comme journalistes, de garder la tête froide et de travailler de manière rigoureuse. »

A demain @jynau

3 réflexions sur “Hydroxychloroquine : le Pr Didier Raoult accusé de « populisme médical ». Il contre-attaque

  1. Toujours amusant le billet de Nau! « Raoult contre-attaque! »
    Tout le billet ne fait que développer les arguments d’un adversaire qui fait feu de tout bois et utiliserait des méthodes déloyales compte anonyme… Où est l’objectivité journalistique ?

  2. Bonjour Mr le Dr Nau, et à ceux qui suivent,

    Mercis pour votre article, et ses explications.
    Une petite remarque :
    Quand : < Aussitôt le « collectif FakeMed » (célèbre depuis ses attaques contre l’homéopathie et qui défend une médecine fondée sur les preuves scientifiques) est venu porter secours au Dr Damien Barraud. …

    … Eh bien … ¡ !

    Eh bien … On aura une pensée d’amitié, envers les solides praticiens homéopathes, qui de nos jours perturbés, encore et toujours, continuent à suivre, accompagner, soigner, les patients relevant de la médecine homéopathique.
    Les Fake MED seront certainement ravis de savoir que dans le monde entier, la collecte des cas corona, permet de tracer un portrait tempestif de cette sérieuse contagion.
    Et si jamais leurs temps de confinements leur en laissait quelques bonnes libertés d’esprit, … ils pourront alors revisiter sérieusement à points clefs & assidument, comment a été menée la destruction en bonne et ferme forme ‘scientificiselée’ du premier rapport australien sur l’Homœpathie, laissant ‘La référence Fakemed’ au second ( !!!) , …. Bon deuxième, et … pierre d’achoppements de la dite tribune Fake Med à sa faste époque médiatisée ¡ !

    En ce sens encore, et pour prolonger l'article, l'ensemble [ 'POPULISME MÉDICAL' ], est un sujet d'études particulièrement cuisant de nos moments compliqués.
    De multiples occasions, ne manqueront certainement et malheureusement pas, de nous y rappeler …

    Pour ceux que cela intéresse :
    https://homeosi.blog/2020/01/05/quen-tot-place-place-beau-6/

    Mercis pour la publication.

  3. Quelle bonne nouvelle, le Corona confinant n’a pas attaqué nos plumes !
    Nous sommes toujours au pays de Dreyfus et mille fois tant mieux.
    Au fait, comment fonctionne la science ? En tentant en permanence de démontrer que ceux d’avant avaient tort ? Comment fonctionne la médecine ? Sur le même modèle.
    Les dérapages dans les échanges font les délices des gens qui comptent les points sur le banc de touche. Et les dérapeurs sont au bout du compte les seuls payeurs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s