Covid-19 : à Paris, des traces du virus ont été découvertes dans le réseau d’eau non potable

Bonjour

Comment traiter au plus juste cette information rapportée par l’Agence France Presse ? Comment la traiter sans aussitôt prendre le risque d’alimenter, angoisses, fantasmes et énergies complotistes ?

Le laboratoire de la régie municipale Eau de Paris a découvert « ces dernières vingt-quatre heures » la présence en quantité infime de traces du virus dans quatre des vingt-sept points de prélèvements testés. Une découverte qui a conduit la mairie a suspendre immédiatement l’usage de son réseau d’eau non potable, dans le cadre du « principe de précaution », indique la Ville à l’AFP.

Pour autant la mairie de Paris assure que l’eau potable, qui dépend d’un autre réseau « totalement indépendant », « ne présente aucune trace de virus » et « peut être consommée sans aucun risque ». A Paris, coexistent en effet deux réseaux indépendants, celui de l’eau potable, et celui de l’eau non potable, hérités de la fin du XIXe siècle. « Le réseau d’eau non potable est alimenté par une eau dite “brute”, prélevée dans la Seine et le canal de l’Ourcq, et acheminée sans traitement lourd », explique la mairie. Il sert à arroser certains parcs et jardins, nettoyer les rues et faire fonctionner les lacs et cascades des parcs et bois ainsi que « certaines fontaines ornementales dans des parcs ou jardins actuellement fermés au public ».

Ne pas s’inquiéter, mais expliquer. « Ce sont des traces infimes mais des traces quand même, donc on a décidé d’appliquer le principe de précaution et de saisir l’agence régionale de santé (ARS) », déclare Célia Blauel, l’adjointe à la maire de Paris chargée de la transition écologique.  L’ARS est saisie « pour qu’elle analyse les risques éventuels présentés par ces traces », « parce que nous ne sommes certainement pas les seuls ». « Comme nous disposons d’un laboratoire en interne, nous sommes les premiers à avoir ces résultats et à sonner l’alerte », ajoute Mme Blauel.

Sonner l’alerte ? Et ensuite ?

A demain @jynau

Une réflexion sur “Covid-19 : à Paris, des traces du virus ont été découvertes dans le réseau d’eau non potable

  1. Information qui montre une faute de la presse. Et au départ de l’agence France Presse.&@

    Faut-il diffuser une information aussi incomplète alors que sans doute les questions importantes auraient pu étre posées et qui sait avoir une réponse ?

    Impossible de trouver cette info sur le site de l’AFP en tout cas, simplement.

    Bon LA question c’est : quelle est la méthode ?

    Si c’est la « RT-PCR »:

    => il s’agit d’une technique qui dans un échantillon, convertit les éventuels fragments de code génétique du virus: fragments d’ARN, en ADN (partie « RT »: transcriptase inverse) . Ensuite partie PCR,une enzyme va multiplier de façon astronomique (« amplification génomique ») les bouts d’ADN de telle façon qu’ils deviennent détectables alors que un à quelques brins seulement se trouvaient dans le prélèvement initial.
    https://www.clinisciences.com/achat/cat-rt-pcr-quantitative-qrt-pcr-3474.html

    => on comprend bien que ce n’est pas du « virus » mais soit des bouts de virus ou des virus entiers. C’est pas pareil. L’ADN et l’ARN c’est assez robuste pour être détecté sans que cela signifie la mise en évidence d’un organisme vivant , pouvant infecter.
    => si c’est ça , il FAUT LE DIRE. Parce que peut être que CA NE VEUT RIEN DIRE.

    Si c’est la culture virale :

    => c’est plus embêtant parce que ça c’est du virus vivant potentiellement infectieux. Et que cela pose un problème de mettoyer les rues avec cette eau.
    Quoi que ce soit sûrement moins dangereux que ces gens qui ont trop de salive et des paralysies de la déglutition, et ne peuvent l’avaler, et donc crachent avec élégance et distinction. Curieuse coutume.

    Je prends le pari que c’est de la RT-PCR (d’où le mot « traces ») et qu’il n’y a pas de pouvoir infectieux.

    C’est trop demander à l’AFP et à ses clients répéteurs ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s