Déconfinement: après les enseignants et les enfants dépistera-t-on tous les parents ?

Bonjour

05/05/2020. Ouvrir la cage aux oiseaux. Emmanuel Macron a parlé, masque bleu sombre – discret trait tricolore. Il a parlé à la France scolaire depuis une salle de classe située à Poissy.  

«Je veux plutôt une bonne rentrée qu’une rentrée en nombre», a-t-il prévenu, alors que le retour en classes maternelles et primaires dès le 11 mai a suscité une très vive inquiétude. Le président de la République a assuré que, «pour (lui), la règle est simple : on ne mettra jamais (personne) en situation de danger en venant faire (son) travail». En clair, le chef de l’État a confirmé qu’aucune commune ne sera obligée de rouvrir ses établissements la semaine prochaine si les conditions sanitaires ne sont pas réunies…Tout en les encourageant à faire le maximum pour respecter le calendrier qui a été fixé par le pouvoir exécutif. Comprendra qui pourra.

«Le 11 mai, dans la plupart des écoles, ce sera une journée de prérentrée pour s’organiser entre soi. Et le 12, ou le 14, ou peut-être un peu plus tard chez certains – là il faut laisser le choix sur le terrain -, on va accueillir les enfants. (…) On va (décider) collectivement, au plus près du terrain, avec beaucoup de pragmatisme», a-t-il détaillé, après avoir cité la tribune signée par près de quatre cents maires d’Ile-de-France qui lui ont «solennellement demandé de repousser la date du retour en classe».

À six jours du pré-déconfinement et de la réouverture scolaire programmée, Anne Hidalgo, maire de Paris, s’exprime haut et fort dans un entretien au Parisien  La maire socialiste a notamment annoncé que la ville allait «proposer, avec la médecine du travail interne à la ville, des tests PCR (virologiques) sur la base du volontariat». La mesure concernera dans un premier temps «les personnels qui interviennent dans les écoles». Mais Mme Hidalgo aimerait l’étendre aux enfants : «Je veux aller plus loin en proposant aux parents qui le souhaiteraient que leurs enfants puissent également bénéficier des tests PCR. Cette mission sera confiée à la médecine scolaire. L’idée c’est de pouvoir arrêter tout cluster d’épidémie (sic) qui se développerait».

L’actuelle maire de Paris, toujours candidate aux municipales pour briguer un second mandat, ne dit rien quant à la suite logique de sa volonté de dépistage systématiquement proposé : pourquoi, après les enseignants et les enfants, ne pas tester, régulièrement, tous les parents ?

A demain @jynau

2 réflexions sur “Déconfinement: après les enseignants et les enfants dépistera-t-on tous les parents ?

  1. Combien de millions de test RT-PCR par semaine donc ?
    Tous les combiens de jours pour « empécher les « kleusteurz » ? (grappes de cas)
    Tombée sur la tête Madame AH ?

    Il faut comprendre il serait temps, que soit l’épidémie s’arrête naturellement soit elle continue (pas faux ça ) et si elle continue on n’a plus les moyens économiques de reconfiner.

    On va donc passer le reste de la population qui n’a pas connu SARS-CoV-2 au tamis de SARS-CoV-2. La plupart vont passer à travers, mais on va presque tous tomber dans le tamis un jour ou l’autre si SARS-CoV-2 continue de tourner. Faut l’accepter.

    Parce que le vaccin dan scette famille de virus c’est pas simple et sauf aux USA où Trump l’a prévu demain, ce sera probablement aux calendes helléniques.

    Le confinement c’était pour éviter l’explosion . Les cadavres .

    Donc si vous avez des maladies lourdes si vous êtes obèse, diabétique coronarien … essayez de l’éviter, le tamis : mise à distance sociale, masque bien utilisé (c’est encore rare) , mani pulite (mains propres, on connait ça nous) .

    Sinon il va falloir faire comme ont montré les soignants et les personnels de l’alimentation: aller affronter la bête immonde sans droit de retrait abusif et grève réflexe, en faisant attention, pour que ça ne fasse pas un nouveau tsunami.

    • Mise à distance « corporelle » ou physique ou tout court, ou « gardes ses distances, d’ailleurs , serait une meilleure traduction du « social distancing ».
      Distanciation sociale n’en est doublement pas une bonne.
      Ni distanciation, ni sociale.
      Grrr Pan sur le bec del Uccello !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s