Déconfinement : le secret médical sera-t-il respecté par le gouvernement et sa majorité ?

Bonjour

08/05/2020. L’Ordre se reprend. Après une première prise de position a minima, le voici qui, solennellement, interpelle le gouvernement. Le 4 mai, dans le cadre de l’examen du projet de loi prorogeant l’état d’urgence sanitaire, l’institution ordinale « rappelait le rôle essentiel des médecins dans la stratégie de déconfinement », notamment dans la mise en place de base de données permettant d’identifier et de rompre les chaines de contamination. Garant du secret médical, l’Ordre « demandait que le texte soit précisé pour clarifier les missions du médecin et l’utilisation des données des patients ».

Trois jours plus tard, le ton a changé : « Après avoir pris connaissance du plan de déconfinement présenté par le Premier ministre, le Conseil national de l’Ordre des médecins exhorte le Gouvernement à préciser le rôle du médecin dans le recensement des personnes infectées par le coronavirus ou susceptibles de l’être, et à garantir le respect du secret médical ». Et ajoute : « sans ces précisions, les médecins ne pourront pas remplir pleinement leur rôle dans cette phase clé de lutte contre le virus. »

On sait que ce nouveau projet de loi d’urgence sanitaire prévoit la création d’un système d’information permettant de « recenser les personnes infectées par le coronavirus ou susceptibles de l’être », ainsi que « les personnes ayant été en contact avec elles ». L’Ordre avait invité le Gouvernement à confirmer que le « secret médical » serait pleinement respecté dans le cadre des « brigades sanitaires ». « Or, révèle-t-il, les précisions indispensables n’ont pas  été apportées à cette heure, ni dans les amendements du projet de loi pour la prorogation d’urgence sanitaire ni dans les déclarations de l’exécutif. »

Inacceptable

C’est pourquoi l’institution ordinale renouvelle sa demande au Gouvernement : « garantir que les médecins n’aient en aucun cas à transmettre de données médicales à une plateforme, mais uniquement une donnée d’identification, pour éviter la constitution de fichiers de malades qui contiendraient des données médicales ». « Tout partage de données médicales de leurs patients serait absolument inacceptable pour les médecins » prévient l’institution ordinale qui  demande solennellement aux pouvoirs publics :

  • de garantir l’utilisation de données uniquement liées au COVID dans les systèmes d’information créés spécifiquement pour le déconfinement ;
  •  d’affirmer qu’aucun autre élément afférent à l’état de la personne, à ses antécédents et à ses éventuels traitements, autant d’éléments susceptibles de rompre le secret, ne doit être transmis ;
  • de déterminer spécifiquement les personnes ayant accès à ces systèmes d’information ;
  • de déclarer ces données comme incessibles et ne pouvant faire l’objet d’une rémunération ;
  • d’assurer une supervision de la gestion de ces fichiers et des personnes y ayant accès par le CCNE ;
  • d’établir tous les trois mois, un rapport transparent et public sur l’utilisation des données collectées.

Nous  sommes à trois jours du début du déconfinement. L’Ordre attend les réponses du gouvernement. Il n’est pas le seul.

A demain @jynau

2 réflexions sur “Déconfinement : le secret médical sera-t-il respecté par le gouvernement et sa majorité ?

  1. Qui sera pragmatique ?

    Ca me rappelle le maintien des élections municipales.
    Comme si mettre du gel sur les tables et des collants au sol avait pu empêcher les millions de votants de converger vers les bureaux . Invité à voter , j’ai décliné comme mes proches. Comme beaucoup d’électeurs révulsés.

    Il est surtout urgentissime de pouvoir remonter aux contacts.

    Ceux qui auront été contaminés auront déja contaminé d’autres personnes qui elles mêmes etc.
    Mais on pourrait éviter une partie des contaminations.

    Différents lmodèles annoncent une seconde vague quoi qu’on fasse .

    Sauf disparition du virus sur injonction non odieuse du très haut. Oremus.

    Le mieux est l’ennemi du bien
    Il meglio è nemico del bene
    Das Bessere ist des Guten Feind
    Perfect is the enemy of good
    https://www.baroque.it/curiosita-del-periodo-barocco/aforismi-barocchi-4.html
    Les aphorismes trans-langues parfois nous parlent juste.

    On n’a pas besoin de bâton-dans-les-roues-thérapie, il s’agit juste de quelques milliers de vies

  2. Mmh … phénoménales réflexions, à la lumière des prouesses technologiques modernes …

    < il s’agit juste de quelques milliers de vies. … oui, … admettons … qui ne tiennent qu’à quelques clics d’Amelie l’espace pro , et pour seulement quelques euros de plus … ❓

    Seront-ils plus heureux les fils des fils , si bien par micro soft servis ❓… À l’heure même, ou en quelques départements rouges bien rubis, nombre de déconfinés potentiels du 11 mai, journée des espèces en danger, faut-il encore le rappeler, n’ont pas de quoi se sentir rassurés …

    Pour l’illustrer:

    Autres vastes sujets florissants, les FMC non présentielles … Mmh … sous quelles applications ou programmes selon vous ?
    Logiciels libres, vous pensiez …. Ben c’est visiblement pas gagné !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s