Seuls 4,4% des Français auraient été infectés avant d’être déconfinés. Que va-t-il se passer ?

Bonjour

14/05/2020. Nouveaux chiffres donnés par un groupe de chercheurs dirigés par Simon Cauchemez (Institut Pasteur de Paris) dans la revue américaine Science 1. C’est la dernière estimation disponible quant au degré d’immunité (potentielle) de la population française vis-à-vis du nouveau coronavirus. C’est aussi une réactualisation des estimations pré-publiées fin avril par cette même équipe. Nous sommes ici au carrefour de l’épidémiologie, de la médecine et du politique : ces estimations (qui se fondent sur des modélisations et des données d’hospitalisation) visent à évaluer quel a été « l’impact immunitaire » de la décision de confiner la population française. A ce titre elles autorisent bien des extrapolations.

Ces nouvelles estimations sont légèrement différentes de celles élaborées par cette même équipe dans sa prépublication qui portait sur des données arrêtées à la mi-avril. La contamination de la population française était alors estimée à 5,7 % (marge d’incertitude entre 3 et 10 %), soit 3,7 millions de personnes. Le taux de létalité était estimé à 0,53 % et l’équipe avançait que le confinement réduirait le R0 (nombre de personnes infectées par un individu porteur du virus) de 3,3 à 0,5 (84 %). Cette réduction est désormais estimée de 77 % (passage de 2,9 à 0,67). Et 4,4 % de la population auraient été infectées au 11 mai, à la veille du déconfinement.

Selon ces estimations, 9,9 % (marge de 6,6 à 15,7 %) des habitants de l’Ile-de-France auraient été contaminés au 11 mai et 9,1 % (marge 6,0 à 14,6 %) dans le Grand-Est. Parmi les personnes infectées, 3,6 % ont été hospitalisés et 0,7 % sont décédées. Ce taux de létalité varierait aujourd’hui de 0,001 % chez les moins de 20 ans, à 10,1 % chez les plus de 80 ans,  Ces dernières estimations ne prennent pas en compte les morts du Covid-19 à domicile et en Ehpad. Pour autant la conclusion reste la même. « L’immunité de la population apparaît insuffisante pour éviter une seconde vague si les mesures de contrôle sont relâchées à la fin du confinement, écrivent les auteurs. Il faudrait qu’environ 65 % de la population soit immunisée pour que l’épidémie soit contrôlée par l’immunité seule. »

Selon eux ces résultats suggéreraient fortement que « l’immunité de groupe » sera à elle seule insuffisante pour éviter une « deuxième vague ». « Des mesures de contrôle efficaces permettant de limiter le risque de transmission doivent être maintenues au-delà du 11 mai pour éviter un rebond de l’épidémie » affirment-ils. Ils ne disent toutefois pas jusqu’à quand.

A demain @jynau

1 Salje H, Tran Kiem C, Lefrancq N et al Estimating the burden of SARS-CoV-2 in France Science  13 May 2020: eabc3517 DOI: 10.1126/science.abc3517

2 réflexions sur “Seuls 4,4% des Français auraient été infectés avant d’être déconfinés. Que va-t-il se passer ?

  1. Bonjour,

    <Science 1. C’est la dernière estimation disponible quant au degré d’immunité (potentielle) de la population française vis-à-vis du nouveau coronavirus.

    … Alors … En faits :
    1 +1 = 3 … 😉 c’est ça ???

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s