Hôpital : voici venu le temps des micro-mea-culpa (François Hollande et Marisol Touraine)

Bonjour

25/05/2020. De retour sur les ondes. Ils ont été au pouvoir durant cinq ans. L’hôpital public français est en crise comme jamais, prêt d’imploser. Responsabilité ? Culpabilité ? Ils acceptent d’en parler. Et ce à la veille d’un improbable « Ségur de la santé » organisé en urgence pour tenter de régler des problèmes structurels, économiques et identitaires vieux de plusieurs décennies.

François Hollande s’est confessé sur France Inter. Il reconnaît une « part de responsabilité dans la situation de l’hôpital ».

« J’ai présidé la France pendant cinq ans, donc j’ai ma part de responsabilité aussi dans la situation de l’hôpital […]. Depuis des années, on a contraint l’hôpital et j’ai pris ma part, je ne veux pas m’exclure, même si j’ai apporté des moyens supplémentaires. On a mis une suradministration de codage d’actes, etc., et c’est ce que les personnels, notamment les médecins, rejettent aujourd’hui, et une tarification qui les a obligés à passer parfois plus de temps à remplir des papiers qu’à soigner. »

Bien évidemment l’ancien président de la République s’est défendu en mettant en avant la création de 30 000 postes dans les hôpitaux publics et une hausse de 7 % de la masse salariale « sous son autorité ». Plus gêné sur la rémunération directe des personnels soignants : « J’ai fait en sorte sous ma présidence d’améliorer les parcours professionnels, de valoriser un certain nombre de catégories, aides-soignantes et infirmières, mais ça ne suffit pas. » 

Et déjà un remède politique : « Il faut donner beaucoup de souplesse aux hôpitaux (…) rattraper le retard sur les rémunérations et changer l’organisation du travail ». En revanche, il s’oppose à un retour sur les 35 heures hebdomadaires. On sait que l’une des propositions paradoxales de l’actuel gouvernement sera le « travailler plus pour gagner plus ». François Hollande :  « Vous imaginez dire ça à des personnels qui ont travaillé sans compter leur temps, pour des heures supplémentaires qui ne seront peut-être jamais payées ? Qu’on mette de la souplesse, de la négociation, qu’on rémunère mieux certaines activités mais de grâce, ne revenons pas sur ce qui est aujourd’hui regardé comme un acquis social. »

Masques : il ne s’agit plus de polémiquer

En écho de François Hollande, Marisol Touraine, inflexible ministre des Affaires sociales et de la Santé de 2012 à 2017. Elle répondait à la question sur France Info :

« Effectivement, il n’y a pas eu d’effort suffisant sur les rémunérations, même s’il y a eu des primes.  Sans aucun doute sur le plan des rémunérations des personnels hospitaliers, en particulier des personnels soignants non médicaux, nous n’avons pas pu dégager les ressources qui nous auraient permis de faire des revalorisations significatives. Il y a eu des primes, mais j’entends parfaitement que les professionnels de santé en ont assez des primes et veulent des rémunérations. » (sic)

Bien évidemment Marisol Touraine s’est défendue de tout immobilisme. « Il y a eu des transformations qui ont été engagées et sans lesquelles l’hôpital ne serait pas aujourd’hui ce qu’il est. J’ai engagé la transformation de la tarification à l’activité. Je ne l’ai pas supprimée, je ne l’ai pas fait éclater, mais nous avons mis en place ce que nous avons appelé la tarification à la qualité pour valoriser des pratiques, valoriser la proximité des hôpitaux. Ces processus auraient pu être accélérés après 2017. Cela n’a pas été le cas et je le regrette. » (sic)

L’avenir pour Marisol Touraine aujourd’hui présidente de l’organisation de santé Unitaid , après Philippe Douste-Blazy ? Elle s’est déclarée prête à aller témoigner devant une commission d’enquête sur la gestion de la crise sanitaire et sur la pénurie de masques si elle est convoquée. « Je ne souhaite polémiquer avec personne aujourd’hui, a-t-elle conclu. D’ailleurs, plus personne ne conteste le fait qu’il y avait autant de masques lorsque j’ai quitté le ministère que lorsque j’y suis entrée. Alors il ne s’agit plus de polémiquer, il s’agit de faire connaître les choses et de les mettre à plat. »

Unitaid est une organisation internationale d’achats de médicaments, chargée de centraliser les achats de traitements médicamenteux afin d’obtenir les meilleurs prix possibles, en particulier à destination des pays en voie de développement. Unitaid est financée par une taxe de solidarité sur les billets d’avion, adoptée par certains pays à l’initiative de Jacques Chirac. Quel sera l’impact de l’épidémie de Covid-19 sur l’avenir du transport aérien et, donc, d’Unitaid ? La question n’a pas été posée à l’ancienne ministre de la Santé.

A demain @jynau

2 réflexions sur “Hôpital : voici venu le temps des micro-mea-culpa (François Hollande et Marisol Touraine)

  1. Il y’a un truc que je n’ai pas compris sur l’échec dans le réforme de l’hôpital public pendant le quinquennat Hollande. Vraiment. Les problèmes de la tarification à l’acte, le privé avantagé car pouvant choisir les actes rémunérateurs sans devoir remplir les mêmes missions universelles, on savait ça pendant le quinquennat Sarkozy. Plusieurs mandarins, notamment de la Pitié, s’en sont émus, et parmi eux Olivier Lyon-Caen, serviteur irréprochable du service public, brillant praticien et chercheur. Pour moi, il n’y a pas mieux ! Une ou plusieurs bonnes tribunes sont publiées, je m’en souviens parfaitement (toujours à l’époque Sarko). Je me dis : je comprends ! Hollande élu, voilà que c’est Olivier Lyon-Caen, dont il est proche, qui le conseille. Naïvement, je me dis : nous sommes sauvés ! Ceux-là vont pouvoir faire du bon travail. Le quinquennat se passe, et nous voilà toujours au même point ? ou un peu pire encore ? Autre allié : Hirsch à l’AP-HP. Normalement, on a vu pire. Même Touraine, par son profil, je n’ai pas envie de l’accabler « a priori ». Alors quoi ? que s’est-il passé pendant ces cinq ans ? Les arbitrages ? Mais s’il y a arbitrage, il n’y a aucune bonne raison pour que Bercy ait le dernier mot à tous les coups. En 2011, je n’étais pas pour Hollande (j’étais pour Aubry, avec de solides raisons pour cela). Mais quand même, Hollande + Lyon-Caen + Hirsch + Touraine, moi, dans mon coin de citoyen de base, j’y croyais. Quelle formidable déception !

  2. Bonjour,
    Je me permets d’attirer votre attention sur 2 éléments qui m’interroge dans le vidéo du jour du Pr Raoult.

    Vers 2’30 il dit: « on sait pourquoi les enfants ne sont pas atteints mais je vous le dirai la semaine prochaine ». Si c’est vrai pourquoi attendre une semaine pour une information aussi capitale? Qu’en pensez vous?

    Deuxième élément: Le Pr Raoult met en avant les résultats chiffrés pour démontrer la réussite de sa thérapie. « Une étude sur 3600 patients, 18 morts, une mortalité de 0,5%. Personne ne fait mieux dans le monde ». Ca parait implacable sauf à se se demander qui sont les 3600 patients. Ce ne sont pas contrairement à ce qu’on pourrait croire des patients hospitalisés à l’IHU (sur l’ensemble du département des Bouches du Rhône il y a eu 3984 hospitalisations depuis le début de l’épidémie). L’IHU inclus dans son étude des centaines (milliers?) de patients positifs au test qui n’ont pas été hospitalisés car faiblement atteint ou asymptomatiques et auxquels on a donné le traitement. Vous avouerez que le calcul est totalement biaisé puisque personne dans le monde ne compte comme cela puisqu’on a donné le traitement à des gens qui de toute façon aurait guéris tout seul. Et ce d’autant plus que l’IHU a drainé des centaines de personnes venus faire le test sans symptôme grâce a l’appel du Pr et non parce qu’ils pensaient nécessaire de se faire tester.
    Et au détour d’une phrase on apprend qu’il y a eu en fait 36 morts du Covid à l’IHU mais sans doute qu’il y a 18 morts (50%) qui ne méritent pas de figurer dans l’étude?
    Donc quand j’entend le Pr Raoult s’insurger contre le big data de l’étude The Lancet, je constate que lui est très doué pour manipuler les chiffres qui l’arrange. Je me trompe?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s