Pandémie et politique, quand Le Monde décrypte la «mémoire sélective» d’Agnès Buzyn

Bonjour

29/05/2020. Le journal peut, encore et toujours, être un outil démocratique. On voit ainsi le même jour Le Monde publier une assez peu banale tribune « anti journalisme d’investigation »  et offrir un indispensable travail de décryptage-décodage de l’action politique : (William Audureau et Assma Maad) « Coronavirus, « mascarade » et « grippette » : la mémoire sélective d’Agnès Buzyn . L’ex-ministre est revenue sur ses propos polémiques du mois de mars et sur son action au gouvernement, mais ses explications l’obligent à se contredire elle-même. »

Où l’on comprend, finalement, que seules les enquêtes, parlementaires ou judiciaires, permettront de décrypter dans le détail la chronologie de l’action politique face à l’émergence de la pandémie. Et de situer les éventuelles responsabilités et culpabilités. Pour l’heure l’affaire est d’autant plus complexe qu’Agnès Buzyn repart en campagne, l’ancienne ministre des Solidarités et de la Santé  persistant dans sa volonté, candidate de La République en marche (LRM), de devenir maire de Paris. C’est ce qui explique son long entretien au Figaro,  (où elle tente de s’expliquer sur l’usage du terme « mascarade ») puis à France Inter le lendemain.

« On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade »

L’écheveau est complexe puisqu’il lui faut revenir sur ses déclarations au Monde – déclarations ahurissantes qui avaient suscité une large controverse, jusque dans ses propres rangs. Et qu’aujourd’hui c’est Le Monde qui décrypte les déclarations de l’ancienne ministre au Figaro et à France Inter.  « Elle défend enfin sa gestion des débuts de l’épidémie, alors qu’elle était encore ministre, observe le quotidien. Mais la candidate à la mairie de Paris s’arrange un peu avec la réalité pour défendre ses actions. » Et Le Monde de donner des exemples de « la mémoire sélective d’Agnès Buzyn sur les avertissements des experts » et de démontrer le caractère peu convaincant des explications de ses propos tenus auprès du Monde le 16 mars dernier. Et notamment :

« Depuis le début, je ne pensais qu’à une seule chose : au coronavirus. On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade. La dernière semaine a été un cauchemar. J’avais peur à chaque meeting. J’ai vécu cette campagne de manière dissociée. »

Ces propos d’Agnès Buzyn avaient enflammé l’ensemble de la classe politique et gagné Matignon. Le Premier ministre, Edouard Philippe, s’était défendu publiquement d’avoir sous-estimé le danger : « Si nous n’avions pas pris au sérieux cet événement sanitaire, je n’aurais pas organisé une réunion dès le mois de janvier », ni « pris des décisions lourdes », avait-il fait valoir en mars sur le plateau de France 2.

Dans la tribune publiée le même jour par Le Monde deux anciens directeurs généraux de la santé Jean-François Girard et Joël Ménard font valoir que les leçons à tirer de la crise sanitaire liée au Covid-19 « ne le seront ni par le journalisme d’investigation ni par les commissions d’enquête ou des actions judiciaires collectives ».

A demain @jynau

2 réflexions sur “Pandémie et politique, quand Le Monde décrypte la «mémoire sélective» d’Agnès Buzyn

  1. Dans le même temps intégral, où Mme de Buzyn, étale ses intégrités pandémisées électorales, en éludant nombre de ses confraternités trépassées … fautes de préventologies assumées* … ce sont quarante millions de professionnels de santé, qui au comptant, demandent une Santé Publique respectable des Biodivesités, Vivable , pour permettre une dynamisation HUMAINE des économies planétaires.

    Les signataires, rappellent à qui est en mesure de pouvoir l’écouter comme de l’entendre, que l’évènement , aurait pu être partiellement amorti, par des investissements sincères et honnêtes de gestions climatiques, en santés publiques, et respects du vivant …

    https://reporterre.net/Quarante-millions-de-professionnels-de-sante-demandent-le-respect-de-l-environnement

    * : Le chiffres ne sont pas encore définitifs, mais rien qu’en médecine libérale, ce seraient près de quarante médecins, qui sont décédés au cours de cette première vague épidémique.
    Combien d’hospitaliers, ou en institutions … Mystères…

    Puis au-delà de l’incertain, combien de soignants au final ??? QUI saura le dire ???

  2. Ainsi … Les survivants, rappelleront certainement, à la bonne souvenance de Mme, … quand, comment, il ont fini par être équipés convenablement, en matériel de base de protections …

    Il sera sans doutes intéressant, de suivre prochainement, comment le conseil ordinal compte se situer en pareils cas …

    Y aura-t-il une action collective, au titre du corpus de métier ???

    Pour ceux qui ont quelques respects à TOUTE déontologie en médecine, et aux PRINCEPS de l’engagement professionnel médical, c’est à écouter attentivement … Mme de Buzyn … de 00,00 à 1mn23 :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s