Il est bel et bien fini le temps des applaudissements de nos héros en blouses blanches

Bonjour

30/05/2020. C’est un communiqué édifiant, signé du Collectif-Inter-Hôpitaux hôpital Robert-Debré AP-HP. Il est  intitulé « Intimidation policière lors d’un rassemblement pacifique respectueux des mesures sanitaires à l’hôpital pédiatrique Robert-Debré ».  Les auteurs nous expliquent avoir choisila date symbolique du 1er mai « pour reprendre le chemin de la contestation ». Depuis, les #JeDisColere rassemblent devant le parvis de l’établissement, personnels hospitaliers et usagers mobilisés pour la défense de l’hôpital public. Extraits : 

« Après avoir applaudi les hospitaliers, tous les soirs pendant deux mois, des citoyens ont éprouvé le besoin de traduire ce soutien en un engagement concret, lequel contraste avec l’ambiguïté et la com’ du « Ségur de la Santé ». Dans le respect des gestes barrières, le personnel mobilisé tous les jeudis, se dirige du parvis des Urgences à la rue longeant l’établissement – tout en restant sur le trottoir- pour rejoindre celles et ceux qui partagent sa lutte et son attachement à un système de soin de qualité. Ce parcours de quelques dizaines de mètres se termine à l’entrée principale de l’hôpital devant laquelle de courtes prises de parole et des chants clôturent la manifestation.

« Les #JeDisColere des 7 et 14 mai se sont déroulés sans incident. Le jeudi 21 mai, près d’un millier de personnes se sont rassemblées, et ce malgré un imposant dispositif policier. A l’issue du rassemblement, nous avions déploré 50 amendes et 3 interpellations classées sans suite après 48h de privation de liberté. Le 28 mai, les forces de l’ordre, nombreuses et pour certaines d’entre elles lourdement armées, ont empêché le personnel hospitalier d’accéder à l’entrée de l’hôpital. Hospitaliers et usagers ont été contraints de se replier sur le parvis de l’église qui jouxte le CHU Robert Debré. Nous dénonçons cette atteinte à notre liberté de manifester – qui, au demeurant, n’a pas été demandée par la direction de l’établissement.

« Les manœuvres d’intimidation ne sauront dissuader notre mobilisation en faveur de la défense de l’hôpital public. D’autant que le « Ségur de la santé » ne s’engage guère dans la satisfaction de nos revendications. Le devoir d’offrir un soin de qualité pour tous, sans distinctions quelles qu’elles soient, nous engage à poursuivre notre lutte dans les #JedisColere. De plus en plus d’hôpitaux s’associent au mouvement pour exprimer leur mécontentement et permettre aux usagers, toujours plus nombreux, de les rejoindre. »

Jadis, souvenons-nous, ces blouses blanches étaient portées par des héros.   

A demain @jynau
 

Une réflexion sur “Il est bel et bien fini le temps des applaudissements de nos héros en blouses blanches

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s