Covid-19 : le Conseil scientifique du gouvernement pourrait ne plus exister dès le début de l’été

Bonjour

07/06/2020. Ceux qui, comme Bernard-Henri Lévy, redoutaient l’émergence d’une « république-dictature scientifique » en seront-ils bientôt pour leur frais ? Peut-être. Il faut, aujourd’hui, lire l’entretien accordé au Journal du Dimanche par le Pr Jean-François Delfraissy. D’une part le président du Conseil scientifique du gouvernement semble s’émanciper vis-à-vis des règles qu’il s’imposait jusqu’ici. De l’autre il annonce la fin de l’étrange structure qu’il a accepté de présider.

On sait que, contrairement à une idée très largement répandue au début de l’épidémie de Covid-19, les enfants, moins contagieux que les adultes, ne semblent nullement être les principaux propagateurs du virus  Aussi, pour le président du Conseil, les règles sanitaires imposées dans les espaces scolaires pourraient être allégées d’ici à la fin juin, notamment pour « les repas, les récréations ou le sport ». « Même en continuant à respecter des règles un peu lourdes, on pourrait les simplifier en périscolaire : pendant les repas, les récréations ou le sport », suggère-t-il.  

Ce conseil d’experts chargé d’éclairer le gouvernement doit aussi se pencher, « courant juin », sur la question de la rentrée de septembre pour voir comment le lourd protocole actuel. Ce protocole  « pourrait être un peu simplifié, fluidifié, à la lumière des connaissances actuelles », ajoute le Pr Delfraissy. Après avoir déclaré, ces derniers jours, que la situation épidémique était « sous contrôle », il évoque l’hypothèse d’une « deuxième vague ».

 « Il faudra  alors probablement laisser tourner la Covid dans la population jeune et essayer de protéger, avec leur accord, les plus fragiles, malades, précaires, ou âgés, déclare-t-il. On est dans un changement de paradigme, une stratégie nouvelle pour nous. Il s’agira de gérer le risque, plus important chez les populations fragiles. Sans coercition mais en faisant appel à la responsabilité individuelle. » Pourquoi ce paradigme n’a-t-il pas, d’emblée, été adopté ? Le Pr Delfraissy ne nous le dit pas.

Et la suite ? « Le conseil souhaiterait arrêter ses travaux à partir de début juillet, révèle par ailleurs savoir son président.  Les services de l’Etat sont pleinement en ordre de marche. Il n’est pas sain qu’une structure créée de toutes pièces pour répondre dans l’urgence perdure. »

Il restera, alors, à enquêter. Puis à écrire pour raconter les coulisses, politiques et médicales, de cette « structure créée de toutes pièces » – structure qui ne saurait raisonnablement perdurer maintenant que les services de l’Etat sont sur la bonne voie.

A demain @jynau

Une réflexion sur “Covid-19 : le Conseil scientifique du gouvernement pourrait ne plus exister dès le début de l’été

  1.  » Pourquoi ce paradigme n’a-t-il pas, d’emblée, été adopté ? Le Pr Delfraissy ne nous le dit pas »

    Hypothèse:

    1- Grosse vague arrivant sur les hôpitaux : casser le nombre de malades nouveaux et vite.
    Les moins de 65 ans aussi relevaient en nombre important d’hospitalisation.
    En fait peut-eêtre un confinement relatif basé sur la mise à distance et l’hygiène et les masques indisponibles, en milieu confiné, aurait-il pu marcher mais pas au stade tardif ouù il a été décidé. Beaucoup beaucoup plus tôt. Dès les premiers signes de surchauffe en Italie c’était sans diute trop tard de ce côté.

    Note:
    La Nouvelle Zélande n’a pas hésité elle à confiner à 100 malades (hurlements de tous garanti ici) . résultat : éradication.
    La non fermeture des frontières, et toutes : grosse erreur , idéologique. Le virus n’a pas de passeport, ne connait pas de frontière. En voila une énorme bêtise. Le virus ne se voit pas il est transporté par des humains qui ont des passeports et passent des frontières. Madame lePen aurait peut être rendu service en ne demandant pas la fermeture des frontières, mais elle peut avoir raison de temps en temps comme quuand elle vous dit l’heure.

    2- Désormais on est mieux armés en masques et tests.

    Il faudrait juste EXPLIQUER sans arrêt aux gens comment utiliser le masque (surtout utiles en intérieur) parce qu’ils sont A COTE DE LA PLAQUE à au moins 50% faute de REFLECHIR à ce qu’il font qui est DANGEREUX:

    – NEZ DEHORS (très stupide, car il sert à respirer, il me semble). De plus tous le monde n’est pas Cléopatre.

    – masque TRIPOTE ( je contaline mes mains ou le masque puis le contamine ce que je touche)

    – masque sur le COU: idem

    – masques à VALVE : le comble: je pense (à tort en partie) me protéger, mais je souffle mes microgouttelettes non filtrées par le-a ouu les valves expiratoires vers mes interlocuteurs et les objtes que j’approche.

    – VISIERE au lieu du masque : scoop: la visière ne filtre pas les microgouttelettes, INVISIBLES qui restent un temps bref , non nul dans l’air et peuvent aller à plus d’un metre (en se diluant à mesure).
    Bref ces gens s’exposent et exposent les autres.

    Heureusement les porteurs de virus se font rares !

    Mais si ça revient il faudrait que les media fassent mieux lmeur bouot dinformation et le gouvernement aussi et aussi les médecins de plateau TV

    Tout ceci fait comprendre poruquoi beaucoup ne recommande pas l’usage dgénéralisé du masque

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s