Chloroquine : les autorités sanitaires américaines interdisent son usage contre la Covid-19

Bonjour

15/06/2020. Que s’est-il passé ? La « raison » retrouvée ? Les autorités sanitaires américaines viennent d’annoncer retirer l’autorisation d’utiliser en urgence deux traitements contre le Covid-19 : la chloroquine et l’hydroxychloroquine, deux spécialités défendues avec vigueur par Donald Trump, un président aujourd’hui de plus en plus contesté.

«Il n’est plus raisonnable de croire que l’administration par voie orale d’hydroxychloroquine et de chloroquine soit efficace dans le traitement du Covid-19 , explique, dans un courrier la responsable scientifique de l’Agence américaine du médicament (FDA) Denise Hinton. Il n’est pas non plus raisonnable de croire que les bénéfices connus et potentiels de ces produits dépassent leurs risques connus et potentiels » En d’autres termes :

« FDA has concluded that, based on this new information and other information discussed in the attached memorandum, it is no longer reasonable to believe that oral formulations of HCQ and CQ may be effective in treating COVID-19, nor is it reasonable to believe that the known and potential benefits of these products outweigh their known and potential risks. Accordingly, FDA revokes the EUA for emergency use of HCQ and CQ to treat COVID-19, pursuant to section 564(g)(2) of the Act. As of the date of this letter, the oral formulations of HCQ and CQ are no longer authorized by FDA to treat COVID-19. »

Et pour en savoir plus : Frequently Asked Questions on the Revocation of the Emergency Use Authorization for Hydroxychloroquine Sulfate and Chloroquine Phosphate.

On attend avec le plus grand intérêt la réaction des promoteurs marseillais.

A demain @jynau

5 réflexions sur “Chloroquine : les autorités sanitaires américaines interdisent son usage contre la Covid-19

  1. On parie que la FDA va se prendre une baffe comme The Lancet, Veran, WHO et compagnie?
    Les taux de mortalité indiqués sont aberrants (comme dans le cas de Recovery) et je crois pouvoir prédire que les « Marseillais » pourront à juste titre dire que ces gens n’ont eux-mêmes pas vu un seul malade et ne se réfèrent aveuglément qu’à Big Data… FDA pense aussi que la vape est un poison… La crédibilité de toutes ces institutions est en chute libre si pas déjà réduite à zéro.

    • Étonnamment (ou pas) les indiens en sont également revenus ces derniers jours de l’HCQ (https://www.india.com/news/india/coronavirus-in-india-centre-likely-to-rollback-use-of-hcq-in-combination-with-azithromycin-new-protocol-soon-4056502/).
      Et quant aux compétences de Mme Hinton que vous mentionnez un peu benoîtement, il me semble que le patron d’une organisation peut également servir le propos de son organisation composée de personnes (par exemple comme ce monsieur :https://www.fda.gov/node/369162) compétentes qui savent lire l’état de la recherche (de même que lorsque le roi de Suède donne un prix nobel, il n’a pas a être spécialiste du sujet).
      Or l’état de celle-ci est assez clair à présent.
      La dernier méta-analyse en date :
      https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.06.05.20122705v1 : « Although the current meta-analysis failed to confirm the efficacy and safety of HCQ in the treatment of COVID-19 patients, further rigorous randomized clinical trials are necessary to evaluate conclusively the efficacy and safety of HCQ against COVID-19. »
      Ce n’est que le dernière d’une assez longue série globalement aux résultats tout à fait similaires. Par exemple et rien que pour le mois de juin (il y en a 5 ou 6 d’identiques pour le seul mois de mai) :
      1/ https://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/coronavirus/documents/hydroxy-chloroquine_et_covid-19.pdf
      2/ https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7215156/ et https://www.ncbi.nlm.nih.gov/research/coronavirus/publication/32519281
      3/ https://europepmc.org/article/ppr/ppr172229
      4/ https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.06.05.20122705v1
      5/ https://www.cebm.net/covid-19/chloroquine-and-hydroxychloroquine/
      Après vous pourrez toujours, par une forme de désespoir, vous rabattre là-dessus: https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2052297520300615

      Une des dernières études (certes en pré-print) un peu substantielle : https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.06.05.20123299v1 : « Conclusion Timing of LPV/r + HCQ initiation seems to have no impact on COVID-19 clinical course in terms of improvement and 30-day mortality. These findings rise doubts on the clincial efficacy of this regimen. »

      J’attends sans impatience la publication dans Science du résultat d’une étude (solide et de grande ampleur) des chercheurs espagnols qui s’annonce plutôt catastrophique pour l’HCQ (https://www.sciencemag.org/news/2020/06/three-big-studies-dim-hopes-hydroxychloroquine-can-treat-or-prevent-covid-19).
      Il y a aussi les résultats récents sur les modèle animaux (macaques notamment, alors qu’il y avait déjà cele-ci : https://www.researchsquare.com/article/rs-27223/v1) : https://www.biorxiv.org/content/10.1101/2020.06.10.145144v1.supplementary-material

      Mais là encore vous pourrez toujours vous rabattre sur des études comme celles-ci : https://europepmc.org/article/PMC/PMC7290202 (de façon intéressante, je note que cette lettre est publiée dans Travel Med Infect Dis.)

      Vous pouvez toujours croire ce que vous avez envie de croire, mais pour moi, cela fait déjà un mois qu’il est évident que l’HCQ est inefficace contre la covid-19. Et cela pour une bonne raison : si il y avait une claire efficacité alors même que ce médicament (y compris en association) est de très loin le plus utilisé contre la covid-19, vous auriez déjà vu fleurir les pré-print. Et comme ce n’est pas le cas, j’imagine assez bien que la majorité des équipes qui l’utilisent se rendent bien compte de la médiocrité (voire pire) de la chose. Et comme il n’est pas très motivant de passer du temps pour publier un article pour répéter un résultat négatif déjà mentionné par bien d’autres équipes, résultat qui ne sera probablement pas publié…(il est toujours plus facile de faire publier un résultat positif plutôt que négatif, surtout qu’en plus là ce serait assez valorisé). Enfin il y a un biais bien connu de survalorisation d’un effet positif même minime… Bref, tout cela pour dire que le silence manifeste des équipes utilisant l’HCQ en dehors de Marseille (ou de quelques dépendances libanaises ou bien le remarquable professeur Péronne qui a lui-même rétracté un article sur l’efficacité de l’HCQ sous la pression de ses collaborateurs qui trouvaient que trop c’est trop) est pour moi le plus révélateur.
      Si vous proposez un traitement très efficace, il me semble que c’est à vous d’en apporter la preuve.
      C’est un peu le service minimum.
      Si, dans le cas présent, vous n’êtes pas capable de le faire au 15 juin….
      Mais dans le cas de l’HCQ, Didier Raoult pensait que c’était efficace avant même les premiers résultats. Si vous vous intéressez à l’histoire des sciences, vous savez que c’est le pire des biais dont il est victime : le biais de confirmation.

      A mais oui, c’est vrai, j’oubliais : « ces gens n’ont eux-mêmes pas vu un seul malade et ne se réfèrent aveuglément qu’à Big Data… »
      En dehors de cette rhétorique classique (elle n’est pas très subtile, mais cela semble marcher à plein régime) depuis des années chez Raoult (clinicien avec les chercheurs, chercheur avec les cliniciens, institutionnel avec les hétérodoxes, hétérodoxes avec les institutionnels, épistémologue avec les médecins, médecin avec les épistémologues,…)., je note qu’entre l’écriture d’un livre, ses entretiens sur YouTube et dans les médias, sa direction d’un institut de 800 personnes, Didier Raoult s’est sans doute livré à un examen approfondi avec beaucoup de patients (et je n’ai pas mentionné la signature de presque une dizaine de papiers scientifiques en 4 mois)… Comment pourrait-il en être autrement ? Pourrait-il parler comme il le fait du coronavirus sans une solide expérience de « terrain » ?

      Allez, comme vous me faites bien rire, je vous signale que l’étude décisive de l’IHU (https://www.mediterranee-infection.com/early-diagnosis-and-management-of-covid-19-patients-a-real-life-cohort-study-of-3737-patients-marseille-france/) est toujours en abstract depuis bientôt 3 semaines… Et toujours sans signatures celle-là…
      J’imagine qu’ils se sont eux-mêmes rendus compte que les chiffres n’étaient pas très bons. Mais c’est vrai, j’oubliais : un patient ce n’est pas un chiffre.
      Soit, mais vous me pardonnerez si je vous fait remarquer, qu’à présent le principal (le seul ?) argument des raoultiens c’est justement du chiffre et du big data (mais sous sa pire forme, ce qui est assez amusant, là-aussi) : https://www.mediterranee-infection.com/covid-19/
      Du chiffre brut, ou l’on compare des choux et des serviettes (si je puis dire s’agissant de la mort de vrais malades).
      Mais je suppose que là vous n’avez rien à dire sur l’utilisation de chiffres par pays ou par région…

  2. Face aux croyants dénués d’esprit scientifique,il ne sert malheureusement à rien d’apporter des tonnes de preuves . Il y a les platistes qui n’en démordent pas malgré toutes les données dont on dispose sur la rotondité de notre planète , et il y aura les croyants en l’efficacité de l’Hydroxychloroquine dans la covid 19, malgré les nombreuses données factuelles dont on dispose . On aurait pu éviter de se donner tout ce mal en sachant que ce produit a été utilisé dans la quasi totalité des maladies émergentes ( VIH, Dengue, Chikungunya, Ebola etc ) avec une inefficacité constante . Que vaut le CV de Hinton face au poids des publications qui montrent l’inefficacité de l’HCQ dans les affections virales ? Soyons un peu sérieux .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s