Impensable mais vrai : des médecin cubains pour pallier la pénurie de spécialistes français

Bonjour

27/06/2020. Savoir se faire désirer. Ainsi donc nous sommes, déjà, dans le monde d’après. Quinze médecins cubains sont arrivés, vendredi 26 juin, en Martinique. Accueillis « avec les honneurs » nous dit Frances-Antilles. Loin de fuir leur  régime socialiste ils venaient aider la France à faire face à l’épidémie de coronavirus et, souligne l’AFP,  « pallier la pénurie de professionnels de santé ». Il s’agit d’une première pour la France. Bien étrange première.

Cette arrivée, ajoute l’AFP,  fait suite à l’adoption, en mars, d’un décret autorisant l’intervention de médecins cubains dans des départements et territoires d’outre-mer (Guyane, Martinique, Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barthélemy, Saint-Pierre-et-Miquelon) afin de renforcer les équipes locales. Qui se souvient, en mars, avoir entendu parler d’un tel décret ?

Les quinze sont arrivés à l’aéroport du Lamentin, avec un drapeau cubain, par un vol spécial de la compagnie Air Antilles Express. Leur mission, qui durera trois mois, servira à « couvrir certaines spécialités ».  Cette équipe de médecins compte un pneumologue, deux spécialistes en médecine interne, un infectiologue, deux anesthésistes, trois radiologues, deux néphrologues, un hématologue, un urgentiste, un chef de brigade et un directeur administratif. La France est-elle à ce point en manque ?

L’épidémie due au coronavirus est pour l’instant stabilisée dans l’île où l’on compte 240 personnes infectées depuis le début de l’épidémie et 14 morts. Des lors pourquoi ces renforts ? « Cette action de coopération médicale internationale est organisée dans le cadre de la pandémie Covid-19, en réponse à une demande de renforcement de certaines spécialités médicales, au CHUM et à la clinique Saint-Paul », explique la collectivité territoriale de Martinique, dans un communiqué. Cette mission vise aussi  à « faciliter les échanges de pratiques entre les équipes médicales de Martinique et leurs homologues cubains dans le contexte international de la gestion de la Covid-19 », et à « modéliser une coopération médicale plus active au sein de la Caraïbe » (sic).

Les quinze seront confinés pendant une semaine, avant de pouvoir prendre leur poste. Il leur sera ensuite dispensé des cours intensifs de français. La France devient ainsi le troisième Etat européen (après l’Italie et Andorre) à recevoir l’aide directe de professionnels de santé cubains. L’île socialiste a mis en place de longue date l’exportation de services médicaux, qui constitue l’un des moteurs de son économie. Et c’est ainsi que, progressivement, nous quittons le monde d’avant.

A demain @jynau

5 réflexions sur “Impensable mais vrai : des médecin cubains pour pallier la pénurie de spécialistes français

  1. Bonjouir,

    Le MONDE d’après la ‘vante Unie de la France’ … souvenons nous, c’était … c’était … au 1er Mai 2020 …
    Impensable… Voyons … :
    Quelques milliers d’emplois de ci … font SANOFI . Et combien, en dotations ??? Aux faits, publiques , les dotations ???
    Quelques autres de là … pas si loin … à MESSIMY … c’est BOIRON, qui licencie, en remerciant l’affaire toute personnelle qu’en faisait Mme des Buzyn…. Bravos encore ¡ !

    C’est ça, la grand-messe mondialisé à CAC qu’à renté ???

    Mais de faits, les citoyens vont payer ‘leur’ épidémie Rem-coronavirée combien de fois encore ??? Après le désastre économique des mesures confinées … désastre annoncé des finances publiques ???

    Dans le même temps où sont annoncés de possibles recours ‘économiques’, pour manquements aux ‘affaires’ … (voire suite CETA et tribunaux d’exceptions)

    https://www.nouvelobs.com/topnews/20200626.AFP8133/sanofi-supprime-1-700-emplois-en-europe-dont-un-millier-en-france.html

  2. Impensable, mais pourtant vrai …

    « On en a laissé beaucoup crever comme des chiens, seuls face à leurs angoisses, et des gestionnaires de fonds spéculatifs se sont goinfrés sur leurs cadavres ».

    C’est encore un autre quasi incroyable sujet, d’évasions du monde de vents d’apprêts … sur le dos des aînés … avec une enquête franchement glaçante, du ‘MÉDIA’.

    Mercis pour la publication.

  3. Dans quel monde viviez-vous avant Mr Naud?

    Dans le monde d’avant, bon nombre d’hôpitaux, du moins en province, et même cabinets médicaux, centres de cure ne tenaient déjà que grâce à des médecins, soignants étrangers : tous pays d’Afrique, Pologne, Roumanie, Turquie, Vietnam, etc…. Pays généralement francophones ou francophiles. Oui, oui, il y en a encore !
    N’avez-vous pas vu cette vidéo où Macron visitant un hôpital Covid demande aux personnels d’où ils viennent ?

    Dans le monde d’avant, la réputation des médecins cubains n’était plus à faire.
    Ils ont fait partie de beaucoup d’équipes de secours dans les catastrophes du monde.
    Il y a au moins 40 ans de jeunes étasuniens faisaient leurs études de médecine à Cuba, ils n’avaient pas les moyens de les faire aux USA et les diplômes étaient reconnus.

    Mais, ils sont socialistes. Et c’est bien ça qui vous gêne.

    • J’ai l’impression que vous imaginez que M. NAu A des sentiments anti « socialistes ».
      Je ne lis pas cela.

      Je crains que TOUS les français ne doivent être gênés du recours à des collègues cubains. Ce que cela traduit est symptomatique de la faillite du système médical qui va :
      — de l’examen d’entrée le plus bête , inutile , et contre-productif de la planète ; je connais pas mal de recalés très brillants et humainement épatants , perdus pour la médecine française, mais qui réussissent ailleurs dans des domaines moins socialement utiles; on a l’impression que le programme ne sert qu’ à justifier l’existence de postes d’enseignants. On fait les choses à l’envers.
      — à une prise en charge médiocre et souvent inorganisée des étudiants dans les services cliniques ce qui est normal car non mesuré et non valorisé pour les carrières des enseignants notament les « chefs de clinique » pour la France (appelation qui ne se comprend qu’en creusant l’histoire et le vocabulaire). On tombe dans certans services sur des exceptions admirables et extraordinaires au sens littéral.
      — à une organisation égalitariste irréfléchie négligeant que l’on attire plus les mouches avec une goutte de miel qu’avec une barrique de vinaigre (même balsamique).
      — jusqu’à des projets coercitifs dont on oublie de prévoir les conséquences.

      Mais, suivez mon regard ce n’est pas forcement mieux ailleurs. Pas de chauvinisme ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s