Covid-19: qui porterait des vêtements en vison néerlandais potentiellement contaminés ?

Bonjour

06/07/2029. Lu sur la toile marchande : « Vous aimez la fourrure de vison ? Cette fourrure donne une touche luxueuse et raffinée aux personnes qui la portent. Elle peut durer dans le temps (30 à 40 ans) et qui reste indémodable jusqu’à présent. D’ailleurs, les stylistes ont traité le produit d’une façon plus moderne et plus design pour un résultat plus séduisant ! Les peaux des visons femelles sont les plus appréciées, car elles sont plus douces, plus soyeuses et plus légères que les peaux des mâles. Toutefois, le coût peut être légèrement supérieur. »

Dépêche de l’AFP : Des cas d’infection par le virus du Covid-19 ont désormais été identifiés chez des visons dans vingt élevages aux Pays-Bas depuis le début de l’épidémie. Conséquence : l’abattage de dizaines de milliers de ces petits mammifères, a déclaré ce lundi 6 juillet le ministère néerlandais de l’Agriculture. Le gouvernement a par la suite interdit le transport de ces animaux et rendu le dépistage au Covid-19 obligatoire dans tous les élevages de visons des Pays-Bas, où ils ne sont élevés que pour leur célèbre fourrure.

On se souvient peut-être que les autorités néerlandaises avaient imposé les premiers abattages début juin après l’identification des premières contaminations – afin d’éviter que les élevages ne deviennent des foyers infectieux. Au total, des contaminations ont donc désormais été diagnostiquées dans vingt élevages de visons, tous situés au sud du pays.

La totalité des mammifères ont été abattus dans dix-huit de ces fermes. La mise à mort des visons des deux derniers élevages suivra bientôt a ajouté le ministère, précisant que la dernière ferme où le virus a été officiellement détecté comptait environ « douze mille mères ».

En mai les autorités sanitaires néerlandaises supposaient que deux employés d’élevages avaient «très probablement» contracté le Covid-19 via des visons. Ces deux cas sont susceptibles d’avoir été les «premiers cas connus de transmission» du nouveau coronavirus de l’animal à l’homme estime l’Organisation mondiale de la santé.

Hasard ou fatalité la plus haute instance judiciaire du pays avait, en 2016 ordonné la fermeture des élevages de visons d’ici 2024.

A demain @jynau

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s