Covid-19 : contaminé, Emmanuel Macron révèle «qu’il ne prendrait pas de chloroquine»

Bonjour

14/07/2020. Suffirait-il de poser une question via un blog pour obtenir une réponse présidentielle ? Hier : « Masque : Emmanuel Macron va-t-il annoncer l’obligation de le porter dans les lieux publics ? » Un sujet exemplaire, aux confins du sanitaire et du politique. Alors que des voix de plus en plus nombreuses s’élevaient pour réclamer cette obligation, Jean Castex, nouveau Premier ministre, refusait de répondre, expliquait que le sujet était « à l’étude ». Sans doute était-ce pour laisser la place au président de la République.

Le chef de l’Etat vient de s’exprimer depuis le palais de l’Elysée lors d’un entretien télévisé diffusé en direct sur France 2, TF1, France Inter et les chaînes d’information en continu. Il était interrogé (par Léa Salamé et un Gilles Bouleau pugnace) pour ce premier entretien en direct depuis une conférence de presse datant d’avril 2019.

Questionné sur les éléments laissant craindre une reprise de l’épidémie de Covid-19 en France Emmanuel Macron a déclaré :

« Nous avons des signes que ça repart quand même un peu, nous devons prévenir et nous préparer. Et donc, il faut continuer d’appliquer les gestes barrières. Là-dessus, on voit des faiblesses. J’ai demandé qu’on passe une étape au gouvernement et je souhaite que dans les prochaines semaines, on rende obligatoire le masque dans tous les lieux publics clos. »

Sans doute à partir du 1er août. Pourquoi attendre si longtemps ? La question ne lui a malheureusemnt pas été posée.

Une question que l’on n’attendait pas

En revanche une question que l’on n’attendait pas. Interrogé sur ce qu’il ferait s’il avait les symptômes d’une contamination par le SARS-CoV-2 le président de la République a assuré qu’il « ne prendrait pas de chloroquine ». « Non, non, non » a-t-il dit. Un désaveu massif des recommandations et des pratiques du Pr Didier Raoult dont tout laissait penser qu’il était très proche. Il n’avait pas informé le microbiologiste de cette décision. Et de confier qu’il lui arrivait, lors de « pathologies qu’il a parfois, de s’automédiquer ». Pour autant il a compris, au vu des données scientifiques sur la Covid-19, qu’il n’y avait pas aujourd’hui de « traitement stabilisé ». « S’il n’y a pas de traitement, je ne vais pas en prendre, a-t-il ajouté. Je m’en remettrait aux médecins qui me suivent (…) pour éviter que ça dégénère.»

Rappelant que la France est « le pays des Lumières » il a dit croire à la « rationalité scientifique » Soulignant toutefois que le Pr Raoult est «un grand scientifique», Emmanuel Macron a expliqué qu’il trouvait  «normal» et « légitime » que ce dernier participe du débat scientifique sur la chloroquine. «Ce n’est pas au président de la République ou à un politique de trancher un débat scientifique avec des critères politiques», a-t-il souligné.

 Et d’ajouter ces mots, assez terribles pour le microbiologiste marseillais : « Cela n’est pas plus à un homme scientifique quand bien même il devient une personnalité publique d’acter des croyances scientifiques. La science a ses processus de vérification. Et c’est comme ça, je crois, que l’on se porte mieux ».

Où l’on voit qu’en ce 14 juillet 2020 le port du masque n’était pas, au croisement du politique et du sanitaire, la seule question à poser au président de la République.

A demain @jynau

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s