Alerte officielle sur les conséquences mortelles des «dons et deals» de méthadone

Bonjour

20/07/2020. Méthadone et naloxone, menaces. Pourquoi ce soudain réveil de l’Agence du médicament ?  « L’utilisation de la méthadone ne doit pas être banalisée en raison de sa toxicité propre, induisant un risque important de dépression respiratoire pouvant conduire au décès, rappelle l’ANSM. Nous rappelons également l’intérêt pour les patients et leur entourage de disposer sur soi d’un kit de naloxone prête à l’emploi, antidote des overdoses aux opioïdes. »

« En cas de mauvais usage, notamment automédication et en l’absence de dépendance, la méthadone est un médicament à risque élevé de surdose, parfois mortelle souligne pour sa part le Pr Nicolas Authier (CHU Clermont-Ferrand, SOS Addictions) psychiatre, spécialisé en pharmacologie et addictologie. Cela reste un médicament essentiel, à côté de la buprénorphine, dans la prise en soin des personnes avec un trouble de l’usage aux opioïdes dont l’héroïne. Ce médicament, depuis 1994, a sauvé de nombreuses vies, y compris en évitant des surdoses à l’héroïne. En cela son rapport bénéfice / risque reste très favorable en cas de juste prescription et de bon usage. Il faut donc informer les patients sur ce bon usage et former et responsabiliser les prescripteurs. » 

Comme souvent rien, ici, n’est simple. Si la hausse des prescriptions de méthadone, traitement de substitution aux opioïdes, est le signe, selon l’ANSM, d’une « amélioration de la prise en charge des usagers de drogue », en revanche l’usage détourné de la molécule l’inquiète.

« Nous demandons aux patients et aux usagers de drogues »

En 2018, la méthadone était impliquée dans 35 % des décès chez les usagers de drogue – d’après les données de l’étude DRAMES (Décès en relation avec l’abus de médicaments et de substances). « Son injection, son obtention illégale (don ou deal), sa consommation en milieu festif, de manière occasionnelle, par des sujets naïfs aux opioïdes, et parfois par des sujets mineurs » ont des « conséquences graves », rappelle l’ANSM.

L’Agence invite les professionnels de santé et les structures prenant en charge les usagers de drogue à renforcer les efforts de prévention et à « s’assurer que les patients, les usagers et leur entourage connaissent les risques d’overdose et de décès liés à la méthadone ». Chez les personnes ne consommant pas ou peu d’opioïdes, la dose létale est de 1 mg/kg. Le risque est également important pour celles qui initient un traitement, après un arrêt même court ou une diminution des doses (sortie de prison, sortie de sevrage), souligne l’ANSM.

Les professionnels de santé se voient par ailleurs rappeler l’importance d’informer sur la naloxone, antidote aux overdoses aux opioïdes, disponible sous forme de kit prêt à l’emploi, utilisable en l’absence d’un professionnel de santé. « Tout médecin peut en prescrire et toute pharmacie peut en délivrer, même sans ordonnance », est-il rappelé. Et puis ce message, essentiel :

« Nous demandons aux patients et aux usagers de drogues de ne jamais donner la méthadone à une autre personne, de ne pas la consommer en dehors de toute prescription ou pour un autre motif, de ne pas la consommer avec d’autres substances telles que l’alcool, l’héroïne, d’autres opioïdes, la cocaïne, des anxiolytiques ou la prégabaline, de la conserver dans un endroit hors de portée et de vue des enfants. Nous vous invitons à avoir en permanence sur vous un kit de naloxone prête à l’emploi, disponible avec ou sans ordonnance en pharmacie ou en centres de soins spécialisés (CSAPA, CAARUD). »

Comment mieux dire ? Mais combien de patients et d’usagers lisent-ils, aujourd’hui, les messages de l’Agence du médicament les concernant ?

A demain @jynau

Une réflexion sur “Alerte officielle sur les conséquences mortelles des «dons et deals» de méthadone

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s