Un géant de Big Tobacco accuse Olivier Véran de ne pas faire appliquer la loi sur le tabac

Bonjour

28/07/2020. Publicitaire et commerciale l’affaire n’en est pas moins à la fois troublante et cocasse. On sait que depuis le 20 mai 2020, les cigarettes mentholées sont interdites à la vente au sein de l’Union européenne. Pour autant il est établi que certains fabricants continuent de mettre sur le marché des produits de tabac contenant du menthol. Or on apprend aujourd’hui que le géant British American Tobacco (BAT) 1 demande au ministère de la Santé de se prononcer rapidement sur la légalité de la présence d’arôme caractérisant dans ces cigarettes.

« Deux mois après l’interdiction du menthol, 62% des anciens fumeurs de menthol consomment toujours du tabac et 12,5 % se sont tournés vers de nouvelles cigarettes contenant encore du menthol sous forme résiduelle  : les références Camel Shift Fresh et Winston Xsphere Fresh, commercialisées par Japan Tobacco International (JTI) » dénonce BAT.

À la suite du lancement de ces nouvelles références, et face à la suspicion d’arôme caractérisant mentholé, BAT explique « avoir réalisé une étude sensorielle sur ces nouveaux produits en interne et par un institut français spécialisé ». « Il en ressort que le panel de fumeurs a significativement identifié la caractéristique « mentholée » de ces produits et ce de manière spontanée » ajoute le géant.

La présence de ces cigarettes mentholées sur le territoire interpelle

Pascal Marbois, Directeur des Affaires Publiques de BAT : « La présence de ces cigarettes mentholées sur le territoire interpelle, deux mois seulement après l’entrée en vigueur de l’interdiction. La France doit assumer son statut de leader européen en matière de lutte contre le tabagisme (sic). D’autres pays comme l’Autriche et le Danemark ont déjà réagi avec plus de célérité ».

BAT nous apprend aussi que le 15 juin 2020, une enquête a été ouverte par les pouvoirs publics français pour étudier ces références, mesurer le niveau de menthol et déterminer leur légalité. L’ensemble des acteurs du secteur attendent toujours les résultats. Ailleurs en Europe, la situation a été prise en charge rapidement. En Autriche et au Danemark par exemple, les Ministères de la Santé et les autorités exécutives respectives se sont penchés sur la légalité de ces produits et ont demandé au fabricant des observations dans un délai imparti.

Or en France, malgré l’ouverture de l’enquête depuis un mois et demi, le Ministère de la Santé ne s’est pas encore prononcé sur ce sujet. On ajoutera que BAT se fait fort de ne pas commercialiser de cigarettes à « l’arôme caractérisant mentholé », le géant préférant « accompagner les anciens fumeurs de menthol vers des produits à risques potentiellement réduits comme le vapotage ». Sans doute est-ce ici qu’il convient d’applaudir.

A demain @jynau

1 British American Tobacco (BAT) se présente ainsi : entreprise fondée en 1902, est la seconde plus grande entreprise de tabac manufacturé au monde en parts de marché. Ses marques sont vendues dans plus de 200 pays. Sa filiale française, British American Tobacco France emploie près de 250 collaborateurs à travers le pays. Son activité comprend le soutien commercial, la vente et la distribution des produits du tabac du Groupe BAT sur le territoire national ainsi que ses gammes innovantes de produits de vapotage à travers la marque Vype

2 réflexions sur “Un géant de Big Tobacco accuse Olivier Véran de ne pas faire appliquer la loi sur le tabac

  1. C’est comme l’hôpital qui se moque de la charité . BAT est bien connue pour ses campagnes de lobbying auprès de certains de nos députés qu’elle invite dans des restaurants étoilés avec en sus dégustation de cigares . Mais voilà, depuis que cette entreprise commercialise des produits de vapotage et qu’elle voit les fumeurs se détourner de ses cigarettes pour les mentholées, elle craint pour son chiffre d’affaire . Contrairement à ce qu’elle indique, la France n’est en aucun cas leader pour la lutte contre le tabagisme : 32% des français sont addicts à ce poison , contre 25% chez ses voisins et 16% au Royaume Uni .Par ailleurs la politique de réduction des risques fondée sur le vapotage n’est toujours pas comprise par nos responsables politiques et sanitaires . Qu’une entreprise de tabac dénonce l’absence d’application de la loi sur le tabac par Véran, en dit long sur les graves carences de politique de santé publique de ce gouvernement . Déjà on était habitué aux discours de Macron et de son ministre de l’agriculture en faveur de la consommation régulière de vin ( 2 fois par jour pour le président) dont l’alcool serait moins dangereux que les autres boissons alcoolisées, alors que c’est précisément la baisse de consommation de vin qui est à l’origine de la diminution de l’alcoolisation de la population adulte en France . Peut-être pense -t-il que comme le vin pour l’alcool, les cigarettes mentholées sont moins dangereuses que les autres ?
    La santé publique n’est en aucun cas la préoccupation de la Macronie , et il faut malheureusement, pour des raisons de concurrence, que ce soit BAT qui le rappelle à l’ordre .

  2. Je suis fumeur de cigarettes mentholées parce que j’aime ça. Je ne veux pas et je ne vais pas arrêter. Laissez les gens faire ce qu’ils veulent. Pourquoi vouloir nous forcer à aller dans votre sens ? Chacun sa vie, chacun ses croyances, tout le monde a le droit d’être libre et de prendre ses décisions. Je suis tolérant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s