Masques : à Tours le virus ne circulera, à compter du 7 août, qu’entre 18h et le lever du soleil

Bonjour

02/08/2020. Il fut un temps où l’exécutif avait décidé qu’il n’avait pas droit de cité. Aujourd’hui radios et télévisions ne parlent plus que de lui, au point d’en étouffer : le masque. Et, en boucle, d’égrener les mêmes données ainsi que la liste des villes qui imposent désormais son port dans leurs rues et autres espaces publics : plusieurs communes de Mayenne ainsi que Lille, Laval, Biarritz, Bayonne ou Orléans. Et, désormais Tours (on « hyper-centre ») comme l’explique à la Nouvelle République (Jacques Benzakoun), la préfète d’Indre-et-Loire, Corinne Orzechowski

« Nous recevons les chiffres de l’ARS et nous avons consulté les autorités médicales, dit-elle. Le nombre de personnesayant déclaré le Covid-19 est en forte augmentation en Indre-et-LoireNous étions à un taux de reproduction de base (RO) de 0,6 il y a seulement huit jours et nous en sommes aujourd’hui à 2,1. »

Certes, mais il n’y a pas plus d’hospitalisations… « Mais justement, il faut intervenir avant que la situation n’empire notamment dans les zones de forte population et de grande densité comme l’hyper-centre de Tours ou les bords de Loire. Les gestes barrières y sont rarement respectés et le port du masque aléatoire. Il faut donc intervenir pour stopper cette progression. »

Après-demain, dès l’aube...

France Bleu Touraine (Manon Dervenet) précise que cette mesure a également été prise en plein accord avec le nouveau maire militant écologiste de Tours Emmanuel Denis. La zone concernée par le port du masque obligatoire concerne notamment le secteur de la place Plumereau, les rues des Halles, de la Scellerie et du Commerce, les abords de la place de la Résistance et celle, exquise, de Châteauneuf – ainsi que les « bords de Loire ». 

Attention : le port du masque sera obligatoire « à partir de vendredi 7 août à 18 heures et jusqu’au lever du soleil » puis tous les soirs à partir de 18 heures et jusqu’au lever du soleil. Pourquoi ? La préfecture considère que le risque de transmission est moins important pendant la journée.

A partir de quelles données épidémiologiques précises peut-on affirmer que ce risque diminue entre le lever du soleil et 18 heures ? Et pourquoi attendre le 7 août ? Ni la préfète ni le nouveau maire ne le disent. Masqué ou pas, le citoyen du Jardin de la France le regrettera.

A demain @jynau

2 réflexions sur “Masques : à Tours le virus ne circulera, à compter du 7 août, qu’entre 18h et le lever du soleil

  1. C’est bien beau mais :
    – qui fera respecter le port du masque à ceds heures tardives ou la police a du mal à sauver les femmes battues et à interbvenit partout où on l’appelle ?

    – Porter le masque oui mais LA PEDAGOGIE ?

    Comment le porter , que ne pas faire ?

    Interdira-ton les FAUX masques ou NON-MASQUES qui ne font pas le boulot ? :

    – masques tripotés fourrés dans la poche ressortis refourrés dans la poche retripotés

    – masques sous le nez , défi à l’intelligence, ou acceuil des petites pattes des oiseaux ?

    – visières : la visière filtre-t-elle ? Non ? Hé non ! La visière c’est un supplément au masque pas un ersatz.

    – masque à valve , dit contaminateur en traître, ou masque assassin

    – dernière connerie (mi dispiace je ne trouve pas de mot plus adapté) en date vue ce matin une espèce de petit écran de plastique transparent horizontal courbé qui prend appui sur le menton et fait « écran » (les micro-gouttelettes en rient encore) devant la bouche et le bas du nez.

    Comment peut on oublier de communiquer à ce sujet ?

    Comment ça marche, pourquoi il ne faut pas faire ci ou ça …

    Comment peut-on ne pas interdire la vente ou la soumettre à une mise en garde ?

    On comprend les réticences à généraliser le masque à un peuple qui en bonne proportion fait n’importe quoi avec ?

    Mais peut-être que même mal utilisé mal respecté ça marche quand même ?

    Croisons les doigts.

    Mais ce serait mieux d’aider ceux qui font un effort de port de masque à le faire correctement.

  2. Avviene che …

    Bonjour à ceux qui suivent.

    Bon , respirons :
    Dans son bilan épidémiologique du 23 juillet 2020, ‘Santé Publique France’ , note, … que les soignants ont très peu porté de masques au début de l’épidémie … puis … qu’ n’est pas « possible à ce stade d’en identifier les raisons » !!!

    Cliquer pour accéder à COVID19_PE-20200723.pdf

    Question :
    Dans le contexte de contamination des soignants par le SARS-CoV-2, la HAS, le Geres, et Santés Publiques France, … considèrent ils, elles, que à ce stade, déjà … nombre de soignants aient été… et soient peut-être même encore… pour les survivants… réfractaires à l’usage du masque en pratique de soins ???

    Ou en d’autres termes:
    { TAIRE DES SOINS : LIRE FIN }
    … pour anagramme de :
    { IDENTIFIER LES RAISONS }

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s