Covid : Tousser de façon volontaire et ostentatoire est désormais passible d’un carton rouge

Bonjour

04/08/2020. Jusqu’où ? La toux est désormais interdite sur les terrains de football où l’on joue devant des gradins vides. Du moins certaines toux. « Uu joueur qui toussera de façon volontaire vers un joueur adverse ou vers un arbitre durant un match pourra être sanctionné d’un carton rouge » annonce l’AFP. Ainsi, nous dit-elle, en a décidé mardi 4 août l’International Football Association Board (IFAB), la puissante institution mondiale chargée de veiller depuis 1886 sur les règles du football.

L’affaire n’est pas sans rappeler la décision prise il y a quelques décennies par les responsables des fédérations de rugby 1 après la découverte des modes de transmission du VIH : l’impossibilité, pour un joueur, de rester sur le terrain en cas de blessure sanglante.

La nouvelle règle s’appliquera jusque dans le football professionnel où, pourtant,  les joueurs sont en général régulièrement testés et donc supposés ne pas être porteurs (et transmetteurs) du nouveau coronavirus. L’IFAB a expliqué que l’arbitre pourrait décider qu’une telle toux entre dans la règle condamnant toute action « agressive, insultante ou abusive » de la part d’un joueur.

« Comme pour toutes les violations du règlement, l’arbitre devra juger quelle est la vraie nature de cette violation, a expliqué l’IFAB. Si c’est clairement accidentel, l’arbitre n’aura pas à agir, de même que si la “toux” s’est produite à une distance suffisante de tout autre joueur. » Pour sa part la fédération anglaise de football a aussitôt annoncé mardi que cette mesure serait appliquée au niveau du football amateur et de loisir avec effet immédiat. On ne plaisante pas.

A demain @jynau

1 Hasard ou fatalité. Saisissons cette occasion pour évoquer le départ à la retraite d’une « plume » du journalisme « sportif » : Pierre-Michel Bonnot, plus de quarante ans aux service de L’Equipe, style, humour et causticité – et quelques papiers inoubliables sur le jeu de rugby. L’Equipe lui consacre trois pages, dont un bien beau portrait signé de Vincent Duluc, autre « plume » de cette maison unique en France ; une maison aujourd’hui en grande difficulté. Hasard et fatalité.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s