Les annonces sanitaires du Premier ministre … et les suites de la rave party de Lozère

Bonjour

11/08/2020. Il y a le discours de l’exécutif. Et puis il y les faits. On peut, parfois, les rapprocher. Et s’étonner. Jean Castex, Premier ministre, en déplacement au CHU de Montpellier, vient de déplorer une « mauvaise nouvelle » sur le front sanitaire : la dégradation de la situation depuis deux semaines. Il a, dans le même temps, dévoilé quelques mesures visant à renforcer le contrôle de la progression de l’épidémie.

Le Premier ministre a donné l’instruction aux préfets « de se rapprocher des élus locaux pour étendre le plus possible l’obligation du port du masque dans les espaces publics ». « Il faut aller au-delà » des arrêtés existants dans plusieurs villes concernant cette obligation, a-t-il noté. Jean Castex a ensuite annoncé la prolongation, jusqu’au 30 octobre, de l’interdiction des événements de plus de 5 000 personnes (qui devait initialement expirer en septembre).

Pas très loin de Montpellier, la Lozère et sa désormais célèbre « rave party ». Au moment où s’exprimait le Premier ministre quelque 2500 personnes étaient toujours sur le site de cette manifestation géante (et interdite) qui a réuni depuis le 8 août plus de 10.000 personnes dans le massif des Cévennes.

Que fait l’exécutif ?  «La présence d’enfants en bas-âge, les conditions sanitaires précaires en lien avec la consommation d’alcool et de stupéfiants, et la diminution rapide du nombre de participants liée aux contrôles conduits par les forces de l’ordre, justifient pleinement à ce stade la décision des services de l’État de ne pas procéder à l’évacuation forcée du site» se défend la préfecture dans un communiqué.

L’évacuation forcée des raveurs-fêtards

La préfecture a dans le même temps dénoncé les actions de treize agriculteurs de la Coordination rurale de la Lozère ( un «syndicat minoritaire») qui ont bloqué plusieurs routes en réclamant l’évacuation forcée des raveurs-fêtards. Ces agriculteurs «ne sont pas concernés par l’occupation du site et ne sont mandatés ni par le propriétaire des lieux ni par la Chambre d’agriculture, qui se désolidarisent totalement de leur action», insiste la préfecture.

Les agriculteurs de la Coordination «ont menacé de bloquer l’autoroute A75 si une évacuation forcée du site …n’était pas immédiatement engagée», rappelle la préfecture. Empêchés de mener cette action, ils ont ensuite bloqué ou ralenti le trafic sur plusieurs routes avant «de se rassembler au centre» de Mende, «où ils ont fait du tapage à partir de 23H30», a regretté la préfecture.

«Il est regrettable que l’action des agriculteurs de la Coordination rurale ait détourné une partie des forces de l’ordre de la mission prioritaire qui leur est assignée sur le site du teknival» (sic), a-t-elle ajouté. On rappellera que le département de la Lozère, le moins peuplé de France, a jusqu’ici été le plus épargné depuis le début de la pandémie. Dix mille personnes… A Montpellier, le Premier ministre n’a pas commenté.

A demain @jynau

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s