Covid : pourquoi Emmanuel Macron annonce-t-il un vaccin «dans les prochains mois» ?

Bonjour

21/08/2020. Fallait-il une lueur d’espoir présidentiel dans une rentrée française qui s’annonce un peu plus que compliquée ? La voici : depuis le fort de Brégançon, lors d’une conférence de presse organisée en compagnie de la chancelière allemande Angela Merkel Emmanuel Macron a fait preuve « d’optimisme ». S’exprimant à rebours des avis les plus prudents d’une majorité des spécialistes de la discipline vaccinologique, le président de la République française a estimé qu’il existait actuellement des « perspectives raisonnables » que la France obtienne un vaccin « dans les prochains mois ».

On mesurera le flou : des « perspectives raisonnables » et « dans les prochains mois ». Sur quelles bases ? A partir de quelles informations confidentielles ? Qu’en dit son Conseil scientifique ? N’est-il ici que le porte-voix de Big Pharma ? Le citoyen ne le saura pas. Il lui reste à écouter son président de la République :

« Je le dis et c’est très important, au moment même où l’on a plusieurs vaccins qui sont en phase III, nous avons des perspectives qui sont raisonnables d’avoir un vaccin dans les prochains mois. Cela ne va pas régler les problèmes des prochaines semaines, mais des prochains mois. Nous avons amélioré la coopération européenne sur le vaccin ensemble, en associant beaucoup d’autres États et la Commission, pour d’abord encourager nos industriels qui recherchent un vaccin. Et pour nous assurer que nous aurons les capacités de les produire et les livrer à nos populations quand ils seront disponibles. »

De Brégançon jusqu’au au Vatican et à Genève

« Nos populations ? » Il n’était pas au fort de Brégançon mais à Rome. Le pape François a souhaité mercredi 19 août que les futurs vaccins contre le coronavirus ne soient pas destinés prioritairement «aux plus riches», alors que la pandémie a déjà fait «augmenter» les inégalités dans le monde.

 Le futur vaccin doit cibler d’abord «ceux qui en ont le plus besoin», a-t-il plaidé durant sa traditionnelle audience du mercredi retransmise en direct depuis sa bibliothèque privée au Vatican, afin d’éviter les rassemblements sur la place Saint-Pierre. Ecoutons-le souverain pontife :

«Comme il serait triste que le vaccin contre le Covid-19 soit donné en priorité aux plus riches! Comme il serait triste qu’il devienne la priorité d’une nation et qu’il ne soit pas destiné à tous. Et quel scandale cela serait si toute l’aide économique déployée – en majeure partie de l’argent public – servait à sauver des industries qui ne contribuent pas à l’inclusion des personnes exclues, au bien commun et à la préservation de la Création.

« La pandémie a mis en lumière la difficile situation des pauvres et la grande inégalité qui règne dans le monde. Et le virus, tout en ne faisant aucune exception entre les personnes, a rencontré sur son chemin dévastateur de grandes inégalités et discriminations. Et les a fait croître. D’une part, il est essentiel de trouver le remède à un virus minuscule mais terrible qui met le monde entier à genoux. D’autre part, nous devons guérir un grand virus, celui de l’injustice sociale, de l’inégalité des chances, de la marginalisation, du manque de protection des plus faiblesIl faut changer le monde. »

Croyant ou pas, l’auditeur appréciera-t-il les métaphores virales papales ? Croira-t-il dans le discours de la République française ? Depuis Genève, en phase avec Rome, l’OMS met en garde : « Nous devons prévenir le nationalisme vaccinal ».

A demain @jynau

4 réflexions sur “Covid : pourquoi Emmanuel Macron annonce-t-il un vaccin «dans les prochains mois» ?

  1. Bonjour ,

    < « Nous devons prévenir le nationalisme vaccinal » … de quoi exactement … ou … de qui qu'en dit que la route est parfaitement dégagée pour … ???

    L'Abracadata y pourvoira ???

    • Citoyen d’un pays « riche » de la classe moyenne, ce qui à l’échelle de la planète me classe dans les nantis, je passe mon tour et laisse volontiers ma place pour le futur vaccin à qui la veut. Je ne suis pas sûr que ce soit un cadeau pour un défavorisé. A vrai dire je crains que ce ne soit une calamité. Mais comme je ne force personne et au contraire invite chacun à réfléchir avant de prendre sa décision.

  2. Maintenant Macron est le porte-parole de Big Pharma ! Décidément tout est prétexte à critique ! Ca contribue fortement à construire la confiance que tout le monde dit nécessaire. C’est bien !

  3. – Un chef d’Etat se mêlant du travail de ceux qui ont pour mission de soigner les citoyens. Il ne doit pas plutôt s’occuper de la direction politique que doit prendre son pays en ce moment ?

    – Le plus grand dirigeant religieux de la planète se mêlant de la direction politique de tous les peuples. Sans oser parler ni des âmes, ni même de Dieu, de ce qui existe au delà de tous les aspects matériels de notre réalité selon la religion qu’il est élu pour commander.

    Terrifiants mélanges des genres de tous les côtés. Et personne d’audible pour dire une évidence bien ancrée dans la sagesse paysanne proverbiale.
    Que chacun se mêle de ses oignons et les vaches seront bien gardées.

    PS : épidémie de SRAS1 en 2002. 18 ans après, aucun médicament, ni aucun vaccin découverts. Par quel miracle serions nous plus malins et inventifs avec le SRAS 2 ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s