«Cas contact», Jean Castex, Premier ministre, «va immédiatement subir un test»

Bonjour

08/09/2020 . Avant toute chose, donner l’exemple à la France. Le Premier ministre Jean Castex «va immédiatement subir un test». Et ce parce qu’il n’a pu résister à un passage sur le Tour de France . Et parce qu’il il compte désormais parmi les «cas contacts» du directeur de la course, Christian Prudhomme, qui vient d’être dépisté positif au SARS-CoV-2. Comem c’est l’usage le chef du gouvernement avait pris place ce week-end dans la voiture de l’ancien journaliste pour suivre la 8ème étape. «Ils portaient tous deux un masque et ont respecté les gestes barrières», assure-t-on à l’Hôtel Matignon. Question : sait-on qui seront, le cas échéant, les possibles « cas contacts » de Jean Castex ? Matignon ne le dit pas.

 Directeur de la course, Christian Prudhomme, a subi un test au Covid-19 qui s’est révélé positif, avait annoncé l’Agence France Presse, un peu avant la mi-journée et avant le départ de l’étape. L’information n’a été officiellement confirmée par Amaury Sport Organisation (ASO), l’organisateur de l’épreuve, qu’en tout début d’après-midi. Le patron de la Grande Boucle, asymptomatique, doit ainsi s’écarter de l’épreuve pendant une semaine.

Quatre membres de l’encadrement des équipes Cofidis, AG2R La Mondiale, Inéos Grenadiers et Mitchelton Scott ont également été testés positifs. Ils n’ont pas repris la route. Chez les coureurs, en revanche, aucun cas de contamination au Covid-19 n’a été enregistrée. Les 166 cyclistes encore en lice ont donc pris le départ de la 10e étape entre Oléron et Ré.

Jean Casetx ? «Je me sens parfaitement en forme. Je vais continuer, en appliquant les règles, à exercer ma fonction de chef du gouvernement», a tenu à rassurer le Premier ministre, depuis Biscarrosse (Landes), où il intervient dans le cadre des journées parlementaires du MoDem. «Je vais donc m’appliquer les règles que le gouvernement a édictées et que je vais respecter scrupuleusement. Je m’étais déjà fait tester pour aller sur le Tour comme le veut le protocole. J’ai évidemment porté un masque tout le temps. Je me suis efforcé de respecter les gestes barrières», a-t-il expliqué.

Interrogé sur l’hypothèse selon laquelle le chef du gouvernement serait infecté, Emmanuel Macron n’a pas exclu que le séminaire gouvernemental prévu le 9 septembre soit retardé – ou qu’il se tienne «en visio pour ce qui est du Premier ministre et des éventuels autres cas contacts». «Nous faisons pour nous-mêmes ce que nous demandons à l’ensemble des concitoyens de faire» (s’ils sont identifiés comme « cas contact »), a souligné le chef de l’État. Comment pourrait-on raisonnablement penser qu’il puisse en être autrement ?

A demain @jynau

Une réflexion sur “«Cas contact», Jean Castex, Premier ministre, «va immédiatement subir un test»

  1. Le contre-exemple est nuisible.

    En faisant son discours le premier ministre justement, et ostensiblement, n’appliquait pas les consignes. Il n’était pas en isolement. Anosognosie ?

    On aura pu le voir ailleurs faire des « checks » (« poing à poing » au Quebec) puis se frotter le dos des phalanges avec la paume de l’autre main, pour étaler …
    On l’a pourtant dit :
    pas les mains !

    On aura aussi noté sa présence en voiture avec le directeur du tour de France, ce dernier ne portait pas le masque correctement n’ayant pas moulé la barrette métallique de son masque , laissant ainsi passer un flux significatif d’air non filtré.

    Pas en reste, le président de la république fait une démonstration de MESURES PASSOIRES avec son aide de camp, devant les caméras: retrait du masque pour tousser dans la main et tout toucher , en prétendant avoir inhalé un fragment de masque , les anti-masques sont aux anges. Manipulations manuelles hasardeuses du masque en prime.

    Le président de la FFF à France Croatie, lui, arbore tristement nez hors du masque, spectacle devenu commun. Il est vrai que en plein air et bien isolé, aucun risque mais alors mieux vaut le retirer que de donner un exemple pitoyable.

    Et pendant ce temps le port du masque sous le nez et le menton s’étend dans le pays favorisé par l’obligation du port en extérieur sans risque ni viral le plus souvent ni de sanction, renforcement positif d’habitudes dangereuses qui diffusent en intérieur et dans les trains .

    Quand, mais quand le gouvernement se décidera-t-il à faire une éducation visible et envahissante du public sur le port correct du masque, sur le nez , nez capteur principal et émetteur accessoire de virus ?
    La plupart des gens font l’effort du masque (ou d’un mauvais ersatz) il faut les aider à bien faire pour se protéger et protéger la population et l’économie !

    On a su expliquer à juste titre en long et en large l’usage du préservatif.

    Le nez et la bouche seraient ils si obscènes qu’on ne puisse expliquer comment y mettre un masque ?

    Et interdire les incroyables masques à valve et les visières , autres mesures passoires ?
    cf:
    https://www.esanum.fr/today/posts/covid-19-la-newsletter-du-pr-adnet-n18-8-septembre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s