Rugby : Louis Fajfrowski, mort «d’une commotion cardiaque létale sur cœur pathologique»

Bonjour Joueur de rugby Louis Fajfrowski, 21 ans, est mort le 10 août dernier lors d’une rencontre amicale à Aurillac. L’affaire avait profondément ému le vaste monde de ce beau sport – et mis en lumière la violente, triste et insupportable dérive dont il est l’objet. Trois mois plus tard l’enquête officielle conclut à une […]

Rugby et violences : les obsèques de Louis Fajfrowski, 21 ans – le silence de cinq présidents

Bonjour Vendredi 17 août 2018. Près de 400 personnes ont, en l’église Saint-Jacques de Fabrègues (Hérault), assisé aux obsèques de Louis Fajfrowski, un jeune rugbyman d’Aurillac (Pro D2) mort vendredi 10 août à l’âge de 21 ans -lors d’un match amical contre Rodez (Férérale 1). Un match d’été, pour le plaisir de s’affûter. Fabrègues, situé la […]

Rugby : plaqué, le jeune Louis Fajfrowski, a-t-il succombé à une «sidération cardiaque» ?

Bonjour Voici venu le temps des hypothèses. À quoi Louis Fajfrowski a-t-il succombé, le vendredi 10 août dans le vestiaire du stade Jean-Alric d’Aurillac ? « L’examen médico-légal a permis d’éliminer quelques pistes. Mais pasencore de lever le mystère » résume L’Equipe du 15 août (Laurent Compistron, avec A.Ba. et A. Bo.).  « Qu’a révélé l’autopsie ? Pas grand-chose, […]

Jeu de rugby : qui a tué Louis Fajfrowski, qui est responsable et pourquoi est-il mort ?

Bonjour Ecouter Graeme Allwright dans « Qui a tué Davy Moore ? ». Louis Fajfrowski, 21 ans joueur de rugby du club d’Aurillac est mort le 10 août dernier. Mort après avoir subi un choc lors d’un match amical. Un placage « viril mais correct ». On apprend aujourd’hui que l’autopsie pratiquée le 13 août à l’institut médico-légal de […]

Louis Fajfrowski, rugbyman, 21 ans, est mort à Aurillac après un choc lors d’un match amical

Bonjour La violence destructrice est-elle consubstantielle au jeu de rugby d’aujourd’hui ? Le jeune trois-quarts centre d’Aurillac (Pro D2) Louis Fajfrowski, 21 ans, est décédé vendredi soir 10 août à l’issue d’un match amical. « Ça devait être un match amical de début de saison sans histoire, rapporte L’Equipe.  Au stade Jean-Alric, Aurillac, pensionnaire de Pro D […]

Rugby : Nathan Soyeux, 23 ans, joueur amateur, mort après un plaquage « dans les règles »

Bonjour Ce sont des lignes que l’on n’imaginait pas devoir, un jour, lire. Des lignes disponibles sur le site de L’Equipe et sur celui du Bien Public. Des lignes qui vont secouer le monde du rugby. Des lignes pour réfléchir. Les voici : « Nathan Soyeux, 23 ans, étudiant en Master matériaux-développement durable à l’Esirem (École supérieure […]

Jeu de rugby : trois jeunes morts en sept mois ; les vieux «Gros Pardessus» ne bougent pas

Bonjour « Nicolas Chauvin : un sourire s’est effacé » titre L’Equipe. Et le quotidien sportif de consacrer deux pages édifiantes : « Morts au jeu » et un éditorial lumineux : « Urgences » (Alexandre Bardot). Trois morts, donc. Trois morts en sept mois : Adrien Descrulhes (17 ans, 20 mai), Louis Fajfrowski (21 ans, 10 août), Nicolas Chauvin (18 ans, 12 décembre). L’émotion, bien […]

Rugby : la mort du joueur- espoir Nicolas Chauvin, 19 ans, relance la polémique sur la violence

Bonjour Usons de la formule consacrée : « le monde du rugby est en deuil ». Le Stade Français a annoncé, mercredi 12 décembre, la mort de Nicolas Chauvin. Ce joueur espoir de 19 ans avait été victime d’un arrêt cardiaque après un double et violent placage lors d’un match contre les espoirs de Bègles-Bordeaux le 9 décembre. « Un […]

Rugby : nouvel « accident grave » après placage. La Fédération soumise à la question

Bonjour Combien faudra-t-il encore de drames avant que Bernard Laporte, président de la FFR et le Dr Serge Simon, vice-président, prennent la mesure de leurs responsabilités ? Le dimanche 9 décembre Nicolas Chauvin, 19 ans, joueur de l’équipe Espoirs du Stade français a été victime d’un arrêt cardiaque au cours d’un match organisé au stade Moga […]

Plaquages et anatomie : les Gros Pardessus du rugby français ne peuvent plus se cacher

Bonjour Jadis, sur les prés du rugby, tout était simple :  le plaquage consistait à « mettre à terre l’attaquant porteur du ballon en encerclant ses cuisses dans l’étreinte des bras et en accompagnant la chute ».  Une effusion castratrice, en somme. Puis l’affaire évolua vers le haut du corps – au point qu’il est aujourd’hui possible de […]