La France fait partie des dix pays qui facilitent la diffusion de la rougeole dans le monde

Bonjour

1er mars 2019. Nouveau cri d’alarme de l’ONU : « Alarming global surge of measles cases a growing threat to children – UNICEF ». Où l’on apprend que dix pays ont été responsables de trois-quarts environ de l’augmentation totale des cas de rougeole entre 2017 et 2018 : l’Ukraine (30 338 cas), les Philippines (13.192), le Brésil (10.262), le Yémen (6.641), le Venezuela (4916), la Serbie (4355), Madagascar (4307), le Soudan (3496), la Thaïlande (2758) et la France (2269).

A l’échelle mondiale, quatre-vingt-dix-huit pays ont signalé une augmentation du nombre des de cas de rougeole en 2018 par rapport à 2017 – une régression majeure par rapport aux progrès accomplis dans la lutte contre cette maladie pouvant être aisément prévenue mais potentiellement mortelle. « C’est un appel au réveil. Nous disposons d’un vaccin sûr, efficace et peu coûteux contre une maladie très contagieuse – un vaccin qui a sauvé près d’un million de vies chaque année au cours des deux dernières décennies », a déclaré Henrietta Fore, directrice générale de l’Unicef.

Un appel au réveil ? Comment se réveiller face à la médiocrité des infrastructures de santé, aux troubles civils et aux guerres, à la faible sensibilisation de  communautés entière, à la complaisance et aux hésitations/répulsions/fantasmes face à la vaccination antirougeoleuse ?

Le ministère de de la santé costaricain a annoncé la semaine dernière qu’une famille française venait de réintroduire la rougeole dans le pays – un pays où  la maladie avait disparu depuis cinq ans. Arrivés via un vol Air France un enfant de 5 ans et ses deux parents, arrivés au Costa Rica le 18 février, ont du être prise en charge à l’hôpital de Puntaneras, où ils ont été placés en quarantaine.

Vols long-courriers, tempête et amnésie

Le petit garçon et sa mère n’étaient pas vaccinés et le père n’était pas à jour dans ses immunisations. Les parents ont expliqué aux autorités que des camarades d’école de leur fils avaient contracté la rougeole. Les autorités sanitaires costaricaines recherchent les personnes avec qui la famille a pu être en contact depuis son arrivée sur le sol costaricain. Selon le site du journal La Nacion, vingt-six adultes ont été vaccinés dans l’hôtel de la capitale San José où les trois voyageurs ont séjourné à leur arrivée. La rougeole n’était pas réapparue au Costa Rica depuis 2014 – il s’agissait également d’un cas « importé ». Le dernier cas autochtone remonte à 2006.

« Les conditions d’une véritable tempête sont réunies, prévient Paul Duprex, Professor of Microbiology and Molecular Genetics (University of Pittsburgh) sur le site The Conversation Les vols long-courriers ont raccourci les distances entre l’Europe, l’Afrique, l’Amérique du Sud et l’Asie du Sud-Est, et le virus de la rougeole est si infectieux… Un cas qui se déclare quelque part peut déclencher une infection en n’importe quel endroit du globe. S’avérer incapable de vacciner de larges pans de population favorise la réemergence du virus. De la Californie à New York, de l’État de Washington au Minnesota et à la Géorgie, la rougeole fait un retour en force. Désormais, nous ne pouvons qu’espérer que le dernier décès causé par cette maladie mortelle sur le sol des États-Unis demeurera celui de 2015. Mais rien n’est moins sûr. »

Le Pr Duprex parle ici d’ « amnésie collective ». La France en est désormais atteinte. On attend la thérapeutique.

A demain

@jynau